Mon quartier au quotidien


Lyon 1er. Élisa Cheva­lier remplace Xavier Calmard en tête de liste de Posi­ti­vons Lyon

Chan­ge­ment de casting pour l’équipe de Denis Broliquier (Les Centristes) dans le 1er arron­dis­se­ment. Pour des raisons profes­sion­nelles, Xavier Calmard (lire ici) a laissé sa place en tête de la liste Posi­ti­vons Lyon à Élisa Cheva­lier (photo) qui est donc désor­mais candi­date à la mairie d’ar­ron­dis­se­ment. Âgée de 44 ans, cette habi­tante du 4e qui a « grandi, étudié et travaillé » dans le 1er fait ainsi ses premiers pas en poli­tique.

« J’ai souhaité rejoindre Denis Broliquier car nous avons les mêmes valeurs. C’était impor­tant pour moi de m’ins­crire dans un rassem­ble­ment au-delà des partis poli­tiques. Je veux être proche des citoyens et les faire parti­ci­per à toutes les déci­sions », explique cette consul­tante en ressources humaines. La candi­date veut ainsi faire de la concer­ta­tion son credo, envi­sa­geant des consul­ta­tions citoyennes, par exemple sur la ques­tion du deve­nir des bains-douches. 

Une ferme à la place de l’ex-école des Beaux-arts

Projet majeur de la liste de centre droit : la réha­bi­li­ta­tion du secteur qui englobe l’ex-école des Beaux-arts, l’église du Bon Pasteur et l’am­phi­théâtre des Trois Gaules. En rasant le bâti­ment aujourd’­hui quasi­ment vide, l’équipe veut implan­ter une ferme maraî­chère urbaine en colla­bo­ra­tion avec des agri­cul­teurs. Objec­tif : produire et vendre sur place.  

En souter­rain, le projet prévoit un parking d’une centaine de places réservé aux habi­tants, à l’au­to­par­tage et au covoi­tu­rage. « Il y a un vrai besoin de station­ne­ment dans le 1er arron­dis­se­ment, souligne Élisa Cheva­lier. Je veux que les gens puissent vivre, entre­prendre, sortir dans le quar­tier »

 

Des fouilles archéo­lo­giques ouvertes au public

L’am­phi­théâtre pour­rait, quant à lui, se trans­for­mer en « archéo­parc ». «  L’idée est de reprendre les fouilles en les ouvrant au public via des ateliers pour les adultes et les enfants, explique Xavier Calmard qui reste engagé dans la campagne et figure en deuxième posi­tion sur la liste. Histo­rique­ment, c’est quand même l’am­phi­théâtre le plus impor­tant à Lyon. Il faut qu’il rede­vienne un lieu de vie. » Dans la même logique, l’église du Bon Pasteur enta­me­rait une trans­for­ma­tion de taille en deve­nant une « maison cultu­relle », à la fois lieu de rési­dence et de repré­sen­ta­tions diverses. « Il y a un vrai bouillon­ne­ment cultu­rel dans cet arron­dis­se­ment. Il faut le mettre en avant », complète  Élisa Cheva­lier.

Autres idées, cette fois-ci communes à de nombreuses listes : la créa­tion d’un remonte-vélo dans le tunnel de la rue Terme ou encore la végé­ta­li­sa­tion des Pentes (façades, sols, etc.).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *