Mon quartier au quotidien


À la Croix-Rousse, LReM mise sur l’in­no­va­tion pour séduire

Nouveau festi­val de théâtre, réver­bères connec­tés, plate­forme numé­rique du commerce local… En mettant l’in­no­va­tion au cœur de leurs propo­si­tions, les candi­dats inves­tis par La Répu­blique en Marche pour les élec­tions muni­ci­pales de mars 2020 cherchent à s’im­po­ser à la Croix-Rousse (4e et 1er arron­dis­se­ments), un terri­toire loin d’être gagné d’avance. 

Pas facile d’être un candi­dat du camp Collomb sur la colline qui travaille. Le 4e est le fief du dissi­dent David Kimel­feld et le 1er repose, depuis 18 ans, entre les mains de Natha­lie Perrin-Gilbert, la plus féroce des oppo­santes au maire de Lyon (lire ici). Pas facile mais, une victoire en terres a priori hostiles serait un pied de nez monu­men­tal aux deux maires sortants. Le parti prési­den­tiel, repré­senté par Yann Cuche­rat à la mairie centrale, parie ainsi sur Danielle Attias pour le Plateau (après le désis­te­ment de Vanessa Dequidtlire ici) et Mark Lavoye pour les Pentes et le nord de la Presqu’île.

 

Nouvelle socio­lo­gie, nouvelle donne ?

« Je suis conscient que c’est un arron­dis­se­ment diffi­cile. Mais je suis aussi conscient que sa socio­lo­gie a beau­coup changé en six ans », souligne Mark Lavoye. Nouveau visage dans le monde poli­tique lyon­nais, la tête de liste refuse de « s’en­fer­mer dans une case  ». « Je suis plutôt pour le dialogue et le rassem­ble­ment  », assure-t-il.

Ses idées ? Faire de son quar­tier le premier arron­dis­se­ment zéro déchet en déve­lop­pant, par exemple, le compos­tage et l’ins­tal­la­tion de cendriers dans les rues en lien avec des start-up qui récu­pèrent et recyclent les mégots. « Le 1er a toujours été une terre d’in­no­va­tion (sociale, écono­mique, etc.), un peu rebelle. Il faut s’ap­puyer sur cet esprit-là.  »

 

Remettre sur la table le projet de l’ex-école des Beaux-arts

Sujet majeur dans les Pentes, la trans­for­ma­tion de l’an­cienne école des Beaux-arts, annon­cée par Gérard Collomb en 2016 (lire ici) et toujours en stand-by, pour­rait être repen­sée. « Il faut relan­cer le projet en mettant les habi­tants autour de la table. Cela ne veut pas force­ment dire tout chan­ger : on a besoin de loge­ments sociaux et de rési­dence étudiante  », précise la tête de liste. 

Côté culture, Mark Lavoye veut valo­ri­ser les nombreux cafés-théâtres des Pentes en créant un festi­val « off »  des Nuits de Four­vière. Et plutôt que de lutter contre le e-commerce, le candi­dat propose de lancer une forme de plate­forme d’achat locale auprès des commerçants de proxi­mité. « Nous avons même pensé à un nom : Amagone  », lance-t-il.

 

Une aire de jeux acces­sible aux enfants handi­ca­pés

Un peu plus haut dans le 4e, on retrouve donc Danielle Attias qui a déjà été tête de liste MoDem dans le quar­tier en 2008. « Ma première idée est de rassem­bler jeunes entre­pre­neurs et arti­sans. Je pense que dans l’Édu­ca­tion natio­nale, nous n’avons pas réussi à unir le manuel et l’in­tel­lec­tuel. On pour­rait le faire à la Croix-Rousse où l’on béné­fi­cie de ces deux popu­la­tions  », avance celle qui imagine, par exemple, un espace de co-working ou encore un lieu d’échange de bonnes pratiques.

Inspi­rée par ses voyages euro­péens, Danielle Attias entend aussi expé­ri­men­ter les réver­bères connec­tés qui s’al­lument au gré des passages (piétons, cyclistes, etc.). Objec­tif ? Réduire la consom­ma­tion d’élec­tri­cité (d’en­vi­ron 30 %, selon elle) tout en assu­rant la sécu­rité des passants. Autres propo­si­tions : créer des îlots de fraî­cheur  (places Bertone et Taba­reau, par exemple) et rendre le square situé à côté de la mairie du 4e acces­sible aux enfants handi­ca­pés«  Aucun square à Lyon n’est aménagé pour eux. L’idée est de conce­voir une aire de jeux où les enfants puissent jouer en mixité  ». 

Sur le volet patri­moine, la candi­date veut réno­ver la statue Jacquard qui trône au centre de la place de la Croix-Rousse et suréle­ver le Gros Caillou. Un vieux projet à l’im­por­tance discu­table d’au­tant plus que, nous le rappel­le­rons jamais assez, le Gros Caillou se trouve dans le 1er arron­dis­se­ment.

 

Bios express :

Lyon 4e
Danielle Attias (66 ans). Profes­seur spécia­li­sée en Sciences de gestion, elle a ensei­gné à l’École centrale de Lyon et à celle de Paris. Elle est aujourd’­hui respon­sable d’un programme euro­péen sur les nouvelles mobi­li­tés (déploie­ment de navettes auto­nomes). Auteur d’un ouvrage sur la révo­lu­tion auto­mo­bile et la mobi­lité du future, Danielle Attias a égale­ment co-signé un livre sur le déve­lop­pe­ment durable. Elle vit dans le 4e depuis plus de 20 ans. 

 

Lyon 1er
Mark Lavoye (37 ans). Origi­naire du Var, il vit dans le 1er depuis envi­ron 5 ans et travaille chez Bouygues construc­tion. Avec cette campagne, le candi­dat fait ses premiers pas en poli­tique bien qu’il ait eu divers enga­ge­ments asso­cia­tifs aupa­ra­vant, notam­ment au sein de l’as­so­cia­tion spor­tive LGBT Cargo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *