Mon quartier au quotidien


EXCLUSIF. À la Croix-Rousse, la candi­date du camp Collomb jette l’éponge

Coup dur pour le camp de Gérard Collomb. À quelques semaines des élec­tions muni­ci­pales, Vanessa Dequidt, tête de liste de Yann Cuche­rat (LReM) dans le 4e arron­dis­se­ment, a décidé faire marche arrière et de renon­cer à sa candi­da­ture.

Ce revi­re­ment de situa­tion inter­vient deux semaines seule­ment après l’an­nonce de l’in­ves­ti­ture des candi­dats lyon­nais pour le parti prési­den­tiel (lire ici). L’in­té­res­sée n’a pour l’ins­tant pas précisé les raisons qui ont motivé son départ.

« Les aléas d’une campagne élec­to­rale », commente pour Salade Lyon­naise, Yann Cuche­rat. Le candi­dat à l’Hô­tel de Ville évoque une poten­tielle « prise de conscience de la respon­sa­bi­lité et de la charge de travail » préci­sant que les « listes offi­cielles » seront prochai­ne­ment connues.

 

Les adver­saires se frottent les mains

Ce petit couac de campagne est d’au­tant plus diffi­cile pour l’équipe LReM qu’il concerne le terri­toire de David Kimel­feld (lire ici), maire du 4e et concur­rent de Gérard Collomb à la prési­dence de la Métro­pole. L’équipe dissi­dente, qui mène désor­mais la course sous les couleurs de Georges Képé­né­kian (lire ici), se frotte déjà les mains.

« Cela montre la fébri­lité de Gérard Collomb et de ses équipes ainsi que sa grande diffi­culté à rassem­bler des forces autour de lui et de son projet », lâche en off un proche de Sylvie Palo­mino, la candi­date à la mairie du 4e de Georges Képé­né­kian.

Nul doute cepen­dant que Gérard Collomb et Yann Cuche­rat trou­ve­ront rapi­de­ment un nouveau candi­dat pour tenter de rempor­ter la Croix-Rousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *