Mon quartier au quotidien


Muni­ci­pales, Lyon 4e. Gauthier Blin mise sur la gestion des déchets et le lien inter­gé­né­ra­tion­nel

Dans le feuille­ton « Qui sera le prochain maire de la Croix-Rousse ? », Gauthier Blin (Nouveau Centre/Les Centristes) aime­rait répondre présent. Candi­dat de Posi­ti­vons Lyon dans le 4e, liste portée par Denis Broliquier pour la Mairie centrale, ce Croix-rous­sien de 36 ans, ingé­nieur commer­cial dans le domaine des nouvelles tech­no­lo­gies, garde toute­fois les pieds sur terre face à l’ac­tuel casse-tête de la poli­tique locale.

D’au­tant plus que plusieurs mouve­ments veulent mettre le paquet sur le Plateau: à gauche (Vivons Vrai­ment Lyon, Lyon en commun, EELV), au centre (LReM pro-Collomb, liste dissi­dente pro-Kimel­feld) et dans une moindre mesure à droite avec Les Répu­bli­cains. Au milieu du champ de bataille, Gauthier Blin arpente le quar­tier avec son écharpe orange, la couleur de sa liste, pour impo­ser sa vision et tenter de se faire une place en mairie, a minima en tant que conseiller d’ar­ron­dis­se­ment.

« J’ai testé l’image de Denis Broliquier dans le 4e, et j’ai de bons retours », assure le candi­dat qui espère profi­ter d’un report de voix suite au bad buzz des Répu­bli­cains, qui ont présenté des têtes de listes exclu­si­ve­ment mascu­lines sur les circons­crip­tions métro­po­li­taines.

 

Danse sur la place des Tapis

« Pour le 4e, je veux mettre en tête la ques­tion du savoir être et du savoir-vivre, qui passent par des choses très simples comme la gestion des déchets », explique celui qui désire déve­lop­per le lombri­com­pos­tage aux pieds des immeubles. « J’ai échangé avec les commerçants du quar­tier, pour­suit-il. Beau­coup me disent qu’ils voudraient partir car l’âme du quar­tier a changé, et que la mixité, le lien inter­gé­né­ra­tion­nel s’est atté­nué.  »

Un lien qu’il entend retis­ser en orga­ni­sant, par exemple, des événe­ments sur la place Tapis. « Une place agréable mais qui manque de vie », juge la tête de liste. « On m’a notam­ment souf­flé l’idée d’un événe­ment de danse qui, je trouve, s’y prête­rait très bien. » Réponse dans quelques semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *