Mon quartier au quotidien


Muni­ci­pales 2020. Le plan du camp Kimel­feld pour verdir la Croix-Rousse

C’était, en quelque sorte, leur premier acte de campagne. La majo­rité sortante de la mairie du 4e, candi­date à sa succes­sion, s’est adon­née la semaine dernière à une déam­bu­la­tion sur le Plateau afin de détailler plusieurs propo­si­tions en matière de végé­ta­li­sa­tion.

Menée par David Kimel­feld, l’ac­tuel maire du 4e et président de la Métro­pole qui devrait passer la main à la tête de l’ar­ron­dis­se­ment en cas de victoire, l’équipe porte les couleurs de Respi­ra­tions, liste de Georges Képé­né­kian, candi­dat à la mairie centrale.

L’exer­cice visait à la fois à dres­ser un bilan des réali­sa­tions en cours (Clos Jouve, place de l’oreille, petite place de la Croix- Rousse, etc.) et à évoquer des plans de pers­pec­tive. « La démarche s’ar­ti­cule autour de trois objec­tifs : rafraî­chir la ville en luttant contre les îlots de chaleur, apai­ser en permet­tant aux habi­tants de se croi­ser et de se rencon­trer et embel­lir l’es­pace public », explique Jean Truc, actuel adjoint à l’ur­ba­nisme et direc­teur de la campagne de Georges Képé­né­kian dans le 4e.

 

3 700 m2 pour un nouveau jardin

Première idée : rempla­cer, en lien avec l’au­to­rité compé­tente, les arbres perdus au fil des années et dont les empla­ce­ments sont toujours visibles sur le bitume, notam­ment le long du boule­vard. « Rien que pour les arbres d’ali­gne­ment, il y a envi­ron 200 empla­ce­ments vides dans l’ar­ron­dis­se­ment, précise l’élu. L’objec­tif est d’en replan­ter le plus possible ».

Pour aller plus loin, l’équipe veut aussi débé­ton­ner certains espaces comme celui situé à l’angle de la rue Bely et du boule­vard ou encore la place Ambre, face au théâtre. « Partout où il y a du bitume qui n’est pas utile, il faut végé­ta­li­ser et perméa­bi­li­ser  ». Autre effet visé : la lutte contre le station­ne­ment sauvage, sujet de nombreux débats sur le boule­vard.

Déjà évoqué au cours de ce mandat, la créa­tion d’un parcours piéton vert « Fleuves et Plateau » est toujours dans les tuyaux. Le projet pour­rait notam­ment s’ac­com­pa­gner de la nais­sance d’un nouveau jardin grâce à l’ac­qui­si­tion par la ville d’un terrain de 3 700 m2, situé sur une propriété de la balme du Rhône, parcelle clas­sée en empla­ce­ment réservé au dernier plan local d’ur­ba­nisme (PLU).

Pour la majo­rité sortante qui ne béné­fi­ciera pas de l’étiquette LReM, la campagne commence tout juste et s’an­nonce musclée. Le 4e arron­dis­se­ment est un terri­toire de prédi­lec­tion pour de nombreux mouve­ments (écolo­gistes, rassem­ble­ment de gauche, Lyon en commun, etc.). La tête de liste vient tout juste d’être dévoi­lée. Et c’est Sylvie Palo­mino, actuelle adjointe à l’édu­ca­tion et à la petite enfance, qui a été choi­sie par Georges Képé­né­kian à la Croix-Rousse.

 

Grande-Rue : faut-il piéton­ni­ser ?

Évoquée par plusieurs partis (lire ici), l’éven­tuelle piéton­ni­sa­tion de la grande rue de la Croix- Rousse ne fait pas l’una­ni­mité. « Il y aura sans doute débat. Si je devais piéton­ni­ser, je ne commen­ce­rai pas par la grande rue  », souligne Kimel­feld, qui rappelle notam­ment que le C13 passe par là. Pour lui, une autre solu­tion pour­rait se trou­ver du côté de la rue du Mail, avec une piéton­ni­sa­tion partielle.

Autre idée de la majo­rité sortante : aména­ger et ouvrir le jardin du clos bouliste (photo) situé derrière le théâtre de la Croix-Rousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *