Mon quartier au quotidien


La popu­la­tion de la Croix-Rousse en légère baisse

Selon l’In­see (Insti­tut natio­nal de la statis­tique et des études éco­no­miques) qui a publié en décembre ces derniers chiffres sur l’é­vo­lu­tion de la démo­gra­phie française, le nombre d’ha­bi­tants dans le 4e arron­dis­se­ment de Lyon est en léger recul. Ainsi, si de 2007 à 2017, la popu­la­tion muni­ci­pale est bien en hausse (de 34 496 à 35 949 habi­tants), elle enre­gistre une légère baisse par rapport aux données de 2016 qui affi­chaient 36 080 Croix-Rous­siens.

Ça stagne dans le 1er. Côté 1er, le constat est sensi­ble­ment le même. L’ar­ron­dis­se­ment le plus dense de Lyon marque une certaine stag­na­tion, passant de 28 126 habi­tants en 2007 à 29 575 en 2016 pour retom­ber à 29 352 en 2017. Plus petits que les arron­dis­se­ments voisins, les 4e et 1er offrent moins de place pour les nouvelles construc­tions, bien que plusieurs projets soient en cours sur la colline (immeubles rue Valen­tin-Coutu­rier et rue Dide­rot, rési­dence à la place de l’ex-collège Maurice-Scève, etc.).

L’en­semble de la ville de Lyon a tout de même gagné plus de 43 000 nouvelles têtes en dix ans, notam­ment en faveur du 7e arron­dis­se­ment (81 566 habi­tants en 2017).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *