Mon quartier au quotidien


Le torré­fac­teur Placid ouvre un coffee-shop rue Leynaud

Ils ont débarqué dans les Pentes de façon assez discrète mais atten­dez-vous à entendre parler d’eux dans les prochaines semaines. La maison de torré­fac­tion lyon­naise Placid Roas­ters vient tout juste d’ou­vrir son premier café-restau­rant en rempla­ce­ment du salon de thé Torü, juste à côté de l’é­glise Saint-Poly­carpe (Lyon 1er).

Derrière ce char­mant spot soutenu par une belle voûte en pierre se cache deux meilleurs amis origi­naires de Stras­bourg Julien Da Silva cofon­da­teur de la torré­fac­tion Placid Roas­ters basée à Vénis­sieux (lire ci-dessous) et Adrien Fabius, graphiste recon­verti en chef cuisi­nier depuis cinq ans. Les deux complices, épau­lés sur place par le head-barista Alexandre Martins, n’en sont pas à leur première aven­ture puisqu’ils ont déjà colla­bo­ré autour d’un projet asso­cia­tif de musique techno et au lance­ment de la marque de vête­ment Atelier Collab.

Cuisine asia­tique. « À la base, nous voulions ouvrir un café au même endroit que la torré­fac­tion mais malgré nos recherches nous n’avons pas trou­vé de lieu à la hauteur », raconte Julien Da Silva qui a fait ses premières armes chez Mokxa, autre torré­fac­teur lyon­nais. Tant mieux pour nous : leur coffee-shop voit le jour, certes avec un peu de retard, mais au cœur des Pentes.

En plus des cafés de spé­cia­li­té de la maison, l’équipe propose pour le déjeu­ner des mets aux influences asia­tiques pré­pa­rés sur place par le chef Adrien Fabius qui a lui même des origines viet­na­miennes. Évo­lu­tive la carte propo­sait lors de notre passage pho (bouillon aux épices, bœuf, nouilles de riz et herbes fraîches), sand­wich japo­nais, salades et autre curry de poulet à la citron­nelle. Le chef qui s’est formé au fil de ses expé­riences pré­pare aussi toute une sélec­tion de pâtis­se­ries (tarte aux noix, banana bread choco­lat, etc.). Une inau­gu­ra­tion offi­cielle devrait bien­tôt être orga­ni­sée.

R.D.

Placid, 23 rue René-Leynaud, Lyon 1er. Du mardi au dimanche, 9 h-19 h. Comp­tez envi­ron 5 € pour une salade, 13 € pour un curry, 16 € pour un pho et 3 € pour une pâtis­se­rie.

Des cafés haute-gamme

Cofon­dée par Julien Da Silva il y a trois ans, la torré­fac­tion Placid Roas­ters est implan­tée à Vénis­sieux. Son crédo ? Des cafés de spé­cia­li­té (Éthio­pie, Costa Rica…) et une torré­fac­tion légère qui amène une balance aroma­tique bien diffé­rente du petit noir servi au PMU du coin. « L’aci­di­té amène plus de volume », souligne Julien. La maison four­nit diffé­rents restau­rants en France et en Europe, dont Maria niché en haut des Pentes (lire ici).

En photo : De gauche à droite : Alexandre Martins, Julien Da Silva et Adrien Fabius.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *