Mon quartier au quotidien


Muni­ci­pales 2020 : les écolo­gistes à l’as­saut de la colline de la Croix-Rousse

On connaît aujourd’­hui les candi­dats éco­lo­gistes aux élec­tions muni­ci­pales pour chaque arron­dis­se­ment. Les Verts le savent : avec sa popu­la­tion sensible à l’é­co­lo­gie, la colline de la Croix-Rousse sera un terri­toire parti­cu­liè­re­ment stra­té­gique pour espé­rer décro­cher la mairie centrale en mars.

Côté 4e, c’est Rémi Zinck (photo à gauche) qui a été dési­gné pour mener la bataille par les membres d’EELV (Europe Éco­lo­gie Les Verts) et les signa­taires de l’ap­pel Chan­ger Lyon dans le cadre d’un proces­sus socio­cra­tique (vote sans candi­dat décla­ré, NDLR). Ce Croix-Rous­sien aux ancêtres canuts veut faire de l’ar­ron­dis­se­ment « un moteur en matière de tran­si­tion éco­lo­gique ». « On ne peut plus se conten­ter d’une poli­tique à la lyon­naise, un peu tiède », lance celui qui évoque l’idée de pié­ton­ni­ser certaines rues autour de la place de la Croix-Rousse et, bien entendu, de végé­ta­li­ser davan­tage le quar­tier.

Autre thème de pré­di­lec­tion : la mixi­té sociale. « En dix ans, cet arron­dis­se­ment est rentré dans un mouve­ment de dérè­gle­ment social avec l’ar­ri­vée impor­tante d’une popu­la­tion à haut revenu. J’ai la volon­té de remettre du “faire ensemble”, de retrou­ver cette ambiance de mixi­té et cet esprit croix-rous­sien, déca­lé, un peu fron­deur, que l’on perd petit à petit ».

Du chan­ge­ment « qui se touche ».

Dans le 1er, arron­dis­se­ment le plus « gagnable » pour les éco­los, c’est Sylvain Godi­not qui a été choisi, toujours sur le même prin­cipe. Ce spé­cia­liste de l’ac­com­pa­gne­ment des poli­tiques publiques sur les ques­tions de tran­si­tion éner­gé­tique et clima­tique vit dans les Pentes depuis douze ans.

« Ici, il y a une culture et une iden­ti­té très parti­cu­lière avec un tissu asso­cia­tif dyna­mique. Nous avons la possi­bi­li­té de tester des choses qu’on ne pourra pas forcé­ment faire dans d’autres arron­dis­se­ments », souligne le candi­dat.

En pré­pa­ra­tion, le programme s’ar­ti­cu­lera autour de plusieurs axes dont l’ac­cès au loge­ment (enca­dre­ment des loyers, régu­la­tion du tourisme de courte durée, etc.) « Nous voulons aussi rame­ner la nature en ville, ce qui implique de réduire la place de la voiture en faveur des autres modes de dépla­ce­ment et des pié­tons, assure Sylvain Godi­not. J’ai envie d’être dans le concret. Je veux du chan­ge­ment qui se touche et se voit. » Leur campagne ainsi que celle du candi­dat du 2e, doit offi­ciel­le­ment être lancée ce jeudi soir au Café de la Crèche.

Romain Desgrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *