Mon quartier au quotidien


Discri­mi­na­tions : la mairie du 1er étoffe son dispo­si­tif Marianne

Projet phare de la lutte contre les discri­mi­na­tions dans le 1er arron­dis­se­ment, le programme Marianne vient de se doter d’un nouveau service : une perma­nence gratuite d’ac­com­pa­gne­ment admi­nis­tra­tif et numé­rique.

« Au début du mandat, nous avons mis en place un plan d’ac­tions de lutte contre les discri­mi­na­tions et d’ac­cès aux droits, avec, dans un premier temps, un travail de forma­tion auprès des agents de la mairie et des élus sur l’iden­ti­fi­ca­tion des discri­mi­na­tions », rappelle Elliott Aubin, adjoint à la mairie du 1er. D’autres volets ont par la suite émergé comme le pôle d’ac­cès aux droits avec la présence de plusieurs inter­ve­nants (avocat, conci­lia­teur de justice, délé­gué du défen­seur des droits, etc.), consul­tables gratui­te­ment.

 

« Frac­ture numé­rique ».

Dernier axe ouvert avant la fin du mandat, la perma­nence d’ac­com­pa­gne­ment admi­nis­tra­tif et numé­rique, née d’un constat de terrain, est tenue chaque semaine jusqu’à la fin de l’an­née par l’as­so­cia­tion Amely. « Au niveau de la Ville, nous allons vers une déma­té­ria­li­sa­tion de toutes les démarches sans accom­pa­gne­ment, ni anti­ci­pa­tion », pour­suit l’élu qui évoque une « frac­ture numé­rique »« Aujourd’­hui, la Ville est très en retard sur ces ques­tions. »

Concrè­te­ment, chaque personne (habi­tant.e du 1er au non) pourra béné­fi­cier d’un appui pour remplir ses démarches admi­nis­tra­tives en ligne ou sur papier. « Il peut s’agir de demande de retraite, de loge­ment social ou encore de  couver­ture mala­die univer­selle complé­men­taire »,  explique Laëti­tia Chapuis, inter­ve­nante Amely. « Nous pouvons égale­ment appor­ter notre aide dans la rédac­tion de cour­rier, la créa­tion d’adresse mail, etc. ».

Toujours dans le cadre du plan Marianne, l’ar­ron­dis­se­ment orchestre régu­liè­re­ment des Rencontres de l’éga­lité en invi­tant des spécia­listes à débattre. Le prochain rendez-vous devrait prochai­ne­ment être annoncé.  Quant à l’ave­nir de l’en­semble du dispo­si­tif, créé sur le budget de l’ar­ron­dis­se­ment, il dépen­dra du résul­tat des élec­tions muni­ci­pales de mars 2020. Et de la volonté de ceux qui seront aux commandes.

Perma­nence les mercre­dis de 13h45 à 16h45 jusqu’au 18 décembre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *