Mon quartier au quotidien


Dispa­ri­tion de Martial : un collec­tif réclame une enquête judi­ciaire

Plus d’un mois après la dispa­ri­tion brutale de Martial, une ques­tion persiste : qu’é­tait-il exac­te­ment arrivé à cette figure de la Croix-Rousse qui vivait sur les trot­toirs du quar­tier ? Selon ses proches amis et sa famille, la gendar­me­rie de Serrières (Ardèche) aurait retrouvé Martial dans le Rhône « sans eau dans les poumons » avec des traces d’hé­ma­tomes sur le corps. Mais les circons­tances exactes de son décès restent floues.

Pour tenter d’éclair­cir les zones d’ombre de cette dispa­ri­tion qui a ému tout le quar­tier, le collec­tif Où est Mars ?, composé d’amis du défunt, vient de lancer une péti­tion (lire ici). Objec­tif : « récla­mer l’ou­ver­ture d’une enquête judi­ciaire ».  L’ini­tia­tive « entend regrou­per les personnes qui pensent que tous les indi­vi­dus sont égaux dans la vie comme dans la mort et qu’une enquête de police doit être menée pour éluci­der les condi­tions du décès de Martial », écrivent-ils.

 

Indi­gents.

Parmi les initia­teurs de l’opé­ra­tion se trouve Gilles Ducloux, auteur du docu­men­taire Mars, boire pour éteindre, fumer pour rallu­mer «  Nous avons le devoir de nous inquié­ter de la mort mysté­rieuse de tout être humain », a-t-il lancé la semaine dernière lors d’un recueille­ment infor­mel orga­nisé sur la petite place de la Croix-Rousse en hommage à l’ar­tiste à l’âme rebelle.

« Selon sa volonté, expri­mée orale­ment et par écrit, il a été inhumé dans le carré des indi­gents du cime­tière de Serrières », a complété Gilles Ducloux qui est en lien direct avec la famille de Martial, en Norman­die. En début de semaine, la gendar­me­rie de Serrières, petite commune de moins de 1200 habi­tants, restait injoi­gnable. La péti­tion lancée la semaine dernière a déjà réuni plus de 430 signa­tures.

 

En photo : La semaine dernière encore, le trot­toir de la petite place de la Croix-Rousse, était décoré en hommage à l’ar­tiste disparu. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *