Mon quartier au quotidien


La placette Lebrun va deve­nir un « îlot de fraî­cheur »

Cette petite bande de verdure en pente pour­rait presque passer inaperçue. D’ici la fin de l’an­née, le square Lebrun (Lyon 4e) va s’of­frir un nouveau visage. La Ville de Lyon, en lien avec la mairie d’ar­ron­dis­se­ment, va réin­ves­tir le lieu délaissé pour en faire un « îlot de fraî­cheur » avec une chaus­sée végé­tale qui permet­tra de traver­ser une petite prai­rie fleu­rie.

Le projet prévoit de diver­si­fier la flore grâce à la plan­ta­tion d’ar­bustes répu­tés pour atti­rer polli­ni­sa­teurs et oiseaux. Fermée au public par une clôture en bois, la partie en contre­bas sera elle dédiée au déve­lop­pe­ment d’une zone refuge pour la biodi­ver­sité (nichoir, hôtel à insectes, etc.).

Pas touche aux station­ne­ments.

Autre élément qui avait suscité le débat lors du conseil d’ar­ron­dis­se­ment de mai dernier: la quin­zaine de places de station­ne­ment qui entoure le petit jardin sera conser­vée. Ce que regrette les deux élus écolo­gistes du 4e qui s’étaient d’ailleurs oppo­sés au projet. « Dépen­­ser cette somme pour ne pas suppri­­mer les 15 places de station­­ne­­ment qui “avancent” dans l’es­­pace n’a aucun inté­­rêt », avait regretté Étienne Tête (EELV).

« Il faut savoir impri­mer un mouve­ment et c’est pourquoi nous avons décidé d’en­le­ver la tota­lité du station­ne­ment sur le terre-plein central nord du cours d’Her­bou­ville. Mais il faut aussi agir de façon équi­li­brée. Enle­ver des places pour gagner quelques mètres de végé­ta­tion n’était ici pas très raison­nable », s’est justi­fié David Kimel­feld, maire du 4e et président de la Métro­pole.

Cette opéra­tion à 122 000 euros s’ins­crit dans le projet plus large de trame verte permet­tant de relier le Rhône à la Saône en passant par le Plateau. « L’idée est de faire en sorte de rendre la traver­sée la plus agréable possible, en chemi­nant au maxi­mum par des Espaces verts », souligne David Kimel­feld. La Montée Bona­fous pour­rait ainsi avoir toute sa place dans ce parcours en valo­ri­sant les talus boisés exis­tant et en ajou­tant de la végé­ta­tion.  «  Nous en sommes actuel­le­ment à l’étude », a précisé Alain Gior­dano, adjoint aux espaces verts à la Ville.

Les travaux du square Lebrun doivent quant à eux commen­cer en octobre par le renfor­ce­ment du mur de soutè­ne­ment.

Romain Desgrand

Faut-il renom­mer le square ?

Juxta­posé à la rue Lebrun, cet espace d’en­vi­ron 400 m2 a été créé dans les années quatre-vingt, suite à la démo­­li­­tion de maisons et ne possède pas vrai­ment de nom. Une fois le chan­tier achevé, une réflexion pour­rait donc émer­ger pour trou­ver une appel­la­tion offi­cielle, d’au­tant plus qu’au­cune adresse n’est réper­to­riée sur la placette.

Légende photo : En termes de mobi­lier, le lieu qui sera avant tout une zone de passage, ne compor­tera que quelques bancs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *