Mon quartier au quotidien


Chris­tian Robilliard, l’ar­tiste oublié de la Croix-Rousse

« C’était un homme secret. Un bohème, ascète et érudit, un peu en retrait du monde. Il suffi­sait de croi­ser son regard pour se souve­nir de lui. » Ainsi le profes­seur Jean Bacot (photo) défi­nit l’ar­tiste croix-rous­sien franco-liba­nais Chris­tian Robilliard qu’il a côtoyé pendant près de 50 ans au point d’en deve­nir le plus grand collec­tion­neur. Décédé en 2017 à l’aube de ses 82 ans, le graveur qui a notam­ment vécu rue du Bon Pasteur s’est éteint en toute discré­tion et son oeuvre reste aujourd’­hui méconnu. Pour lui rendre hommage, Jean Bacot, égale­ment ancien diplo­mate cultu­rel, a décidé de créer une expo­si­tion. Une quaran­taine d’es­tampes en prove­nance de diffé­rentes collec­tions privées sont ainsi actuel­le­ment présen­tées en mairie du 4e.

Surréa­liste. Surnommé « le planeur »  pour son côté lunaire par sa femme Dhara, égale­ment artiste, Chris­tian Robilliard est souvent quali­fié comme l’un des derniers buri­nistes. Il utili­sait, en effet, une méthode de gravure sur plaque d’acier — parti­cu­liè­re­ment complexe — avant que le motif soit retrans­crit avec de l’encre sur diffé­rents types de papiers. Surréa­listes, ses oeuvres sont marquées par l’om­ni­pré­sence de l’image fémi­nine comme une obses­sion inces­sante, décliné à l’in­fini.

Son style qui a évolué au cours de sa vie mêle scènes énig­ma­tiques, jeux de symé­trie et touche d’éro­tisme. Pour le profes­seur Jean Bacot qui a rencon­tré le graveur au début des années soixante-dix, cette rétros­pec­tive est une première étape.  « Ce sera peut-être l’oc­ca­sion de retrou­ver des personnes qui l’ont connu et pour­raient témoi­gner sur qui était Chris­tian Robilliard », espère-t-il songeant déjà à une prochaine expo­si­tion qui permet­trait de mettre en lumière ce talent encore trop secret.

Expo­si­tion en salle du conseil de la mairie du 4e jusqu’au 9 septembre.   

En photo : Jean Bacot tenant une œuvre de Chris­tian Robilliard. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *