Mon quartier au quotidien


Le Pavillon Saint-Denis va-t-il « abîmer » le paysage ?

Déci­dé­ment, l’ur­ba­nisme n’a pas fini de faire débat à la Croix-Rousse. Entre le futur projet immo­bi­lier à la place de l’ex-collège Maurice Scève ou encore la construc­tion d’un immeuble par Bouygues Immo­bi­lier dans les Pentes, certains habi­tants haussent le ton face au déve­lop­pe­ment immo­bi­lier sur la colline (lire notre dossier dans Tribune de Lyon 709).

Cet été, c’est la construc­tion enta­mée fin juillet de deux nouveaux bâti­ments au 5 rue Hénon qui a suscité l’ire de plusieurs Croix-Rous­siens. Baptisé Pavillon Saint-Denis, cette rési­dence du promo­teur-construc­teur lyon­nais UTEI, prévoit 19 loge­ments (lire ci-dessous). L’ac­ces­si­bi­lité au métro et aux divers services de proxi­mité en fait un lieu stra­té­gique pour l’im­plan­ta­tion de nouveaux loge­ments, non sans en modi­fier le paysage. C’est dans le Péri­mètre d’In­té­rêt Patri­mo­nial, en face de l’église Saint-Denis, que viennent s’éta­blir ces nouveaux immeubles. Une construc­tion qui, selon certains hommes d’église, vien­dra gâcher la pers­pec­tive du clocher. Ainsi, le projet « est profon­dé­ment irres­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment et abime copieu­se­ment le site Saint-Denis », juge un membre de l’en­semble parois­sial croix-rous­sien sur Face­book.

 

Une poli­tique « d’équi­libre »

De son côté, l’as­so­cia­tion La Croix-Rousse n’est pas à vendre, qui milite pour un déve­lop­pe­ment harmo­nieux du quar­tier, se dit surprise qu’un tel projet puisse être validé. Avec de larges façades en grès et une hauteur alignée à celles des maisons canuts et petits immeubles envi­ron­nants, cette construc­tion est loin de passer inaperçue. « La façade telle que montrée au niveau de la plaquette de pub est peu appro­priée, nous aurions préféré une façade en harmo­nie, plus discrète », nous confie Richard Haudu­roy, président de l’as­so­cia­tion.

Souvent inter­pellé sur la ques­tion de la densi­fi­ca­tion de la Croix-Rousse, le maire du 4e et président de la Métro­pole, David Kimel­­feld, s’est déjà exprimé à plusieurs reprises sur la poli­tique « d’équi­­libre   » qui consiste à préser­ver certaines zones et à répondre à la néces­­sité de créer de nouveaux loge­­ments, notam­­ment pour les seniors qui ne peuvent plus vivre dans du bâti ancien. La construc­tion du Pavillon St Denis devrait être ache­vée fin juin 2021.

N.D. et R.D.

 

Du T1 au T4

Les prix de vente devrait aller de 226 000 euros pour un T1 jusqu’à 708 000 euros pour un T4. La rési­dence devrait égale­ment comprendre des loggias, des terrasses et un espace vert collec­tif.

En photo : La construc­tion se situe à l’em­pla­ce­ment de l’an­cienne maison Vauraz et d’an­ciens garages.

 

Chaque jeudi, retrou­­­­­­­­­­vez 4 pages sur la vie de la colline de la Croix-Rousse dans l’édi­­­­­­­­­­tion La Croix-rous­­­­­­­­­­sienne de Tribune de Lyon. En kiosque sur les Pentes et sur le Plateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *