Mon quartier au quotidien


Le monde poétique de Biche

Après le joli coup d’es­sai de sa boutique éphé­mère en Presqu’île, l’ar­tiste et chineuse Biche s’est instal­lée au prin­temps dernier dans les Pentes. Rencontre.

 

Elle a la voix grave, le tutoie­ment facile et le regard lumi­neux. Lorsqu’elle nous accueille avec sa chienne Hoki dans son nouvel antre niché dans les Pentes, Biche met rapi­de­ment à l’aise. La jeune férue de fripes vintages possède indé­nia­ble­ment un tempé­ra­ment à la fois direct et chaleu­reux. Après l’ou­ver­ture de sa boutique rue Longue l’an­née dernière, Lorraine Vetsch de son vrai nom, a migré un peu plus haut pour s’im­plan­ter pour de bon rue Leynaud. Sa boutique est à son image : pleine de surprises et multi­forme. Chez Biche est à la fois un temple de la mode de seconde main, un lieu d’ex­po­si­tion, un espace de créa­tion, et un salon de tatouage grâce à la présence de Zapa­trax. Dans sa pièce l’École Buis­son­nière, elle accueille régu­liè­re­ment des ateliers (créa­tion végé­tale, travail du cuir…) et des cours (astro­lo­gie…).

Intros­pec­tions. Origi­naire de Metz, Biche a débarqué à Lyon en tant que comp­table, un métier beau­coup trop carré pour cette rêveuse sensible qui dessine depuis qu’elle «  sait tenir un crayon dans la main ». « J’ai toujours aimé créer, modi­fier, impro­vi­ser avec ce qui m’en­toure », raconte cette touche-à-tout illus­tra­trice, chineuse, photo­graphe qui a même lancé Hélio­po­lis, sa propre ligne de sweat-shirt. L’ar­tiste auto­di­dacte a ainsi créé son repaire. Philo­sophe, elle puise l’ins­pi­ra­tion au plus profond d’elle-même, dans les nombreux voyages intros­pec­tifs qu’elle entre­prend, comme en témoigne ses aqua­relles qui habillent son mur. « J’ai une façon très poétique de voir la vie », explique-t-elle, dési­gnant l’une de ses illus­tra­tions surréa­listes et colo­rées, un corps d’où jaillissent fleurs et végé­ta­tion. « Au plus profond de nous, nous avons tous de quoi entre­te­nir un jardin. Les mauvaises herbes n’en sont pas forcé­ment et avec de l’amour, de l’en­grais et de la persé­vé­rance, on peut deve­nir un très bon jardi­nier. »

Les 31 août et 1er septembre, la serial chineuse orga­nise Back to the game pour lancer sa nouvelle saison (expo, lote­rie et présen­ta­tion du programme d’ate­liers). Une belle excuse pour aller à sa rencontre.

Romain Desgrand

Chez Biche, 2 Rue René-Leynaud, Lyon 1er, lady­biche.com du mercredi au samedi de midi et demi à 19h30

 

Bio Express

28 ans. Lorraine Vetsch est origi­naire de Metz. Auto-bapti­sée Biche, pseudo qu’elle utilise partout, la jeune artiste a posé ses bagages à Lyon en 2012. Elle ouvrira une première boutique éphé­mère rue Longue avant de s’ins­tal­ler pour de bon cette année dans les Pentes. Son objec­tif : prôner une consom­ma­tion alter­na­tive et de meilleure qualité notam­ment grâce à la mode et à la déco de seconde main. 

Spot favori

Unico, 91 Montée de la Grande-Côte (Lyon 1er) pour ses cookies glacés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *