Mon quartier au quotidien


Une bourse à l’al­ter­nance sur des métiers d’ave­nir

Une forma­tion rému­né­rée avec à la clef un emploi assuré ? L’idée à de quoi faire rêver bon nombre de jeunes qui cherchent encore leur voie dans le monde profes­sion­nel. Vendredi 12 juillet à la Maison des asso­cia­tions Robert Luc, le CFA (centre de forma­tion d’ap­pren­tis) Ducre­tet orga­nise, en lien avec la mairie du 4e, une « Bourse à l’al­ter­nance » sur des métiers de la fibre optique et des équi­pe­ments connec­tés.

« Il y a une très forte demande d’em­ploi notam­ment dans les domaines de l’élec­tro­mé­na­ger et des télé­coms, explique Saman­tha Fischer, char­gée du déve­lop­pe­ment de l’éta­blis­se­ment basé à Vénis­sieux. Aujourd’­hui, nous avons plus d’une centaine d’offres d’em­ployeurs sur ces métiers qui ne sont pas pour­vues. On est toujours en recherche d’ap­pren­tis, sachant qu’à la clef, pour 90% d’entre eux, c’est un contrat signé. »

Créé en 1992 à l’ini­tia­tive du Groupe Thom­son pour former des tech­ni­ciens sur des produits élec­tro­niques, ce CFA qui dispose de tout un réseau en France a gran­dit au fil des évolu­tions tech­no­lo­giques. « Aujourd’­hui, on parle plus de forma­tion dédiée à l’en­vi­ron­ne­ment connecté avec diffé­rents métiers : vendeurs, conseillers, tech­ni­ciens… », ajoute Saman­tha Fischer. Ainsi, sur ce secteur, envi­ron 80 offres seraient à pour­voir sur le terri­toire de la métro­pole de Lyon.

« Ce qui est inté­res­sant dans cet événe­ment, c’est qu’on apporte tout sur un plateau : la forma­tion en appren­tis­sage qui peut commen­cer dès la rentrée prochaine et l’en­tre­prise », souligne Virgi­nie Varenne, élu à la mairie du 4e. 

CV en mains, les jeunes (de 18 à 29 ans) pour­ront ainsi décou­vrir l’en­semble des cursus dispo­nibles, prin­ci­pa­le­ment acces­sible au niveau Bac, et échan­ger avec certaines entre­prises présentes sur place (Darty, ERT tech­no­lo­gies, etc.). D’une durée d’un an, ces forma­tions en alter­nance avec un travail rému­néré en entre­prise débouche sur un diplôme (titre profes­sion­nel reconnu). « Le taux d’em­bauche est très impor­tant voire de 100% sur les métiers lié à l’élec­tro­mé­na­ger et à la télé­com­mu­ni­ca­tion », conclut Saman­tha Fischer. 

Bourse à l’al­ter­nance, 12 juillet de 9h à 13h, 29 rue Denfert-Roche­reau, Lyon 4e

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *