Mon quartier au quotidien


Food Factory, temple de la créa­ti­vité culi­naire

Une petite impasse confi­den­tielle au sommet des Pentes de la Croix-Rousse. De l’ex­té­rieur, le bâti­ment pour­rait presque passer inaperçu. Mais une fois la porte du 14 rue Rast-Maupas pous­sée, on est vite étonné par ce lieu atypique et bran­ché aux murs bruts et aux grandes ouver­tures vitrées. Ancien atelier d’ar­tistes, l’es­pace de 90 m2 a été réin­venté il y a quelques années par Johany Sapet — un archi­tecte d’in­té­rieur croix-rous­sien en vogue —  pour accueillir la Food Factory, agence de créa­tion et d’in­no­va­tion culi­naire, équi­pée d’une belle cuisine profes­sion­nelle.

Tout sourire, Stépha­nie Iguna, direc­trice, nous accueille à la première heure d’un jour férié en lançant une play­list chill. Née à la Croix-Rousse, cette entre­pre­neuse passion­née de gastro­no­mie depuis l’en­fance — elle aidait sa mère à prépa­rer les repas du dimanche —, s’est notam­ment fait connaître grâce à son blog Steph à table lancé en 2011 pour parta­ger ses recettes. Après 12 ans d’ex­pé­rience en marke­ting pour un grand groupe en agro-alimen­taire, Stépha­nie Iguna a cofondé l’agence de commu­ni­ca­tion culi­naire Geek & Food avant de prendre seule les commandes de la Food Factory en septembre dernier.

Créa­tion de recettes, stylisme culi­naire, repor­tage, studio photo, concep­tion de nouveaux produits… « Notre champs d’ac­tion est très large. On est un peu le couteau suisse du food », résume cette infa­ti­gable quadra qui œuvre en petite comité avec un chef de projet et une stagiaire. Et ça cartonne : de grandes marques font appel à son esprit ingé­nieux : Uber Eat, Aoste, Florette, Panzani, etc. Mais la Food Factory colla­bore aussi pour des acteurs locaux comme Only Lyon avec le projet C’est Lyon qui régale pour qui elle a notam­ment réin­venté la salade lyon­naise façon bowl. « La créa­ti­vité est mon moteur », glisse «  l’ar­tiste contra­riée » qui aurait rêvé de faire les Beaux-Arts.

Et pour les prochains jours, les projets fusent. La Food Factory contri­bue à la créa­tion d’un livre de cuisine afri­caine et au projet d’une phar­ma­cienne croix-rous­sienne, Estel Barrel­lon, qui veut créer un ouvrage de recettes santé en mobi­li­sant les chefs du quar­tier.  Une belle colla­bo­ra­tion pour cette enfant de la colline, réso­lu­ment éprise de la Croix-Rousse. « J’aime me dire que je contri­bue à dyna­mi­ser le quar­tier et à faire en sorte qu’il soit vivant », conclut Stépha­nie Iguna.

 

En photo : Direc­trice de la Food Factory, la croix-rous­sienne Stépha­nie Iguna donne aussi des cours de food design à l’ins­ti­tut Bocuse et épaule béné­vo­le­ment des start-up. (crédit photo : Chloé Lapeys­son­nie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *