Mon quartier au quotidien


Les grands chan­tiers qui vont trans­for­mer l’hô­pi­tal de la Croix-Rousse

La semaine dernière, lors de la réunion publique sur la santé dans le 4e arron­dis­se­ment, les projets qui vont chan­ger l’hô­pi­tal de la Croix-Rousse ont été détaillés par son direc­teur, Jean-Claude Téoli.

  • Urgences 24h/24

L’ou­ver­ture des urgences 24h/24h est offi­ciel­le­ment annon­cée pour novembre 2019. Des travaux sont en cours de réali­sa­tions pour l’ac­cueil.

  • Mater­nité agran­die

Chaque année 4200 accou­che­ments sont réali­sés à la Croix-Rousse. Mais entre 1000 et 1500 sont refu­sés, faute de place. Le bâti­ment actuel sera donc étendu pour prendre en charge 1000 à 1200 accou­che­ments supplé­men­taires par an. Cette opéra­tion doit s’ac­com­pa­gner de la réno­va­tion de l’unité de néona­to­lo­gie, pour amélio­rer la prise en charge des nouveaux nés. Livrai­son prévue pour 2023.

  • Nouveau bâti­ment pour les mala­dies infec­tieuses

Les normes de prises en charges des patho­lo­gies infec­tieuses ayant évoluées, le service compé­tent qui date des années quatre-vingt va démé­na­ger dans un bâti­ment tout neuf. Cette infra­struc­ture moderne se situera côté rue Hénon. « Il n’y a pas de nouvelles patho­lo­gies qui seront prises en charges », a précisé Jean-Claude Téoli.

  • Créa­tion d’une maison d’ac­cueil hospi­ta­lière

Une autre construc­tion va émer­ger, entre 2021 et 2022, à l’en­trée de l’hô­pi­tal côté place Joan­nès Ambre. Objec­tif : mieux gérer les patients en ambu­la­toire qui ont besoin d’une struc­ture avant de rentrer chez eux et héber­ger les parents dont le nour­ris­son est hospi­ta­lisé.

  • 5. Réamé­na­ge­ment de l’ac­cès à l’hô­pi­tal

Point crucial par les habi­tants du quar­tier : l’hô­pi­tal devrait faire des efforts pour amélio­rer la flui­dité du trafic. « Nous avons conscience que l’ac­ti­vité de l’hô­pi­tal est géné­ra­trice de diffi­culté d’ac­cès et de bouchons, a convenu le direc­teur. Nous travaillons actuel­le­ment sur une réamé­na­ge­ment de l’en­trée qui devrait notam­ment se traduire par l’amé­na­ge­ment d’une file pour les profes­sion­nels et nous allons égale­ment essayer de créer des places de parking supplé­men­taires. » Il y a quelques mois, l’as­so­cia­tion La Croix-Rousse n’est pas à vendre avait tiré la sonnette d’alarme sur l’or­ga­ni­sa­tion de l’en­semble du quar­tier qui sera égale­ment impacté par plusieurs projets immo­bi­liers côté Caluire (lire ici).

 

Légende photo : L’hô­pi­tal devrait égale­ment accueillir dans ses mur une deuxième IRM (Image­rie par réso­nance magné­tique) prévu pour 2021.

 

Quatre nouveau méde­cins sur le Plateau

Indé­pen­dam­ment des projets de l’hô­pi­tal, les élus du 4e ont annoncé l’ar­ri­vée de quatre méde­cins géné­ra­listes qui vont s’ins­tal­ler conjoin­te­ment d’ici quelques mois. Situé au croi­se­ment de la rue de Nuits et de la Rue Dumont-D’Ur­ville (ancien­ne­ment Casino), le local compren­dra au total 6 cabi­nets, ce qui laisse la possi­bi­lité à deux autres profes­sion­nels de la santé de s’y instal­ler.

Retrou­­vez chaque semaine 4 pages dédiées au Plateau et aux Pentes de la Croix-Rousse dans l’édi­­tion La Croix-Rous­­sienne de Tribune de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *