Mon quartier au quotidien


Clubs de foot : la mairie du 4e tente d’apai­ser les tensions

Arri­vera-t-on à une entente entre les deux clubs de foot­ball croix-rous­siens ? La mairie du 4e veut le croire. Pour la nouvelle saison, Geof­froy Bertholle, adjoint au sport, a lancé une grande remise à plat de la répar­ti­tion des créneaux horaires dans les diffé­rents stades (Char­treux, Coupet, Bailleux). L’an­née dernière, le sujet avait fait l’objet de fortes cris­pa­tions, notam­ment du côté du club Lyon Croix-Rousse Foot­­ball (LCRF) qui dénonçait une « inéga­lité » de trai­te­ment en faveur du Foot­­ball Club Croix-Rous­­sien (FCCR), ce dont la mairie se défen­dait.

Désor­mais, les deux asso­cia­tions se voient propo­ser le même nombre d’heures d’en­traî­ne­ment. « Nous allons procé­der à un vrai 50/50 entre les deux asso­cia­tions de foot et nous allons mettre plus de place pour le rugby qui est en expan­sion dans l’ar­ron­dis­se­ment », explique l’élu appe­lant à une « coopé­ra­tion intel­li­gente ». « Nous avons des enfants qui vont ensemble à l’école et qui portent le soir des couleurs diffé­rentes au foot. Il n’y pas de raison de se faire la guerre parce que ce sont des amis, avant tout. »  Autre nouveauté : un créneau sera réservé pour la pratique du foot fémi­nin le vendredi au stade des Char­treux en coopé­ra­tion avec les deux clubs et proba­ble­ment en accord avec le club fémi­nin de Caluire.

 

Vers une fusion des clubs ?

Mais la nouvelle distri­bu­tion ne passe toujours pas auprès du LCRF, qui reste remonté contre la mairie d’ar­ron­dis­se­ment. « On demande une logique morale, explique Seckou, éduca­teur, qui n’est pas contre une fusion des clubs. Nous sommes en augmen­ta­tion du nombre de licen­ciés (plus de 500 contre envi­ron 470 pour le FCCR, NDLR), nous avons besoin de plus d’ins­tal­la­tions ».  

Inter­rogé par Tribune de Lyon il y a quelques semaines, Laurent Guil­­her­­met, président du FCCR, avait assuré sa volonté « d’ar­ri­ver à un projet de rappro­che­ment pour avoir une unique offre de foot dans l’ar­ron­dis­se­ment. La dernière demande qui émanait du FCCR a eu une fin de non-rece­voir. Je reste pour­tant persua­der que l’on peut combi­ner perfor­mance spor­tive, action de soli­da­rité et d’ou­ver­ture. » Offi­ciel­le­ment, les deux struc­tures semblent au moins d’ac­cord sur la néces­sité d’un rappro­che­ment. Reste désor­mais à trou­ver la bonne méthode.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *