Mon quartier au quotidien


Kommet, un nouvel espace pour l’art contem­po­rain émergent

La pièce n’est pas très grande, sa confi­gu­ra­tion plutôt atypique. Mais ce nouvel espace niché montée des Carmé­lites devrait bien­tôt deve­nir une sorte de labo­ra­toire dédié à l’art contem­po­rain émergent. La semaine dernière la pétillante Émilie d’Or­nano a inau­guré le lieu d’ex­po­si­tion Kommet. Son ambi­tion ? Mettre en lumière les jeunes artistes et commis­saires d’ex­po­si­tion.

Titu­laire d’un master Sciences et tech­niques de l’ex­po­si­tion à la Sorbonne et d’un master Recherche, histoire de l’Art à l’Uni­ver­sité Lumière Lyon 2, la jeune femme de 28 ans origi­naire de Grenoble, s’est déjà illus­trée comme co-commis­saire de l’ex­po­si­tion collec­tive Big Five à la Taverne Guten­berg (Lyon 7) en 2016 qui invi­tait les artistes de l’as­so­cia­tion Ouvre-Boîte à travailler en duo sur la base d’un test psycho­lo­gique. « Le frein premier quand on commence, c’est de trou­ver un lieu pour expo­ser », explique celle qui a fina­le­ment pu déni­cher cette oppor­tu­nité dans les Pentes.

Conçue sous forme d’as­so­cia­tion à but non lucra­tif, Kommet prévoit d’ac­cueillir au mini­mum entre 4 et 5 expo­si­tions par an. « N’ayant pas l’étiquette de gale­rie, cela laisse aussi un champ plus ouvert à l’ex­pé­ri­men­ta­tion. Je veux permettre aux artistes de tester des choses », lance Émilie d’Or­nano qui travaille en paral­lèle en free lance notam­ment pour l’as­so­cia­tion Cultures du cœur (inser­tion des personnes dému­nies par la pratique cultu­relle). « Même si l’es­pace est petit. J’ai­me­rais propo­ser des expo­si­tions collec­tives, en colla­bo­rant avec de nouveaux commis­saires ».

La toute première expo­si­tion De Tintin­na­bu­lis à décou­vrir jusqu’au 13 juillet est signée Ludo­vic Landolt. L’ar­tiste franco-suisse de 23 ans, s’est appro­prié l’es­pace avec une œuvre mêlant instal­la­tion (acier, bois, etc.) et expé­rience sonore. Et parce qu’elle ne compte pas s’ar­rê­ter en si bon chemin, Émilie d’Or­nano espère ouvrir Kommet aux visites scolaires et à la média­tion. À suivre.

Romain Desgrand

7 Montée des Carmé­lites, Lyon 1er. Expo­si­tion du 12 juin au 13 juillet. Du mercredi au samedi de 14h à 18h et sur RDV. Entrée gratuite. kommet.fr

 

En photo : Émilie d’Or­nano et l’ar­tiste Ludo­vic Landolt à Kommet, nouveau lieu d’art contem­po­rain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *