Mon quartier au quotidien


« Je veux redon­ner au Chan­te­cler son âme de bras­se­rie de quar­tier »

 

Nouveau départ en vue pour la bras­se­rie Chan­te­cler.  Après avoir racheté le restau­rant Léon de Lyon et le Fer à cheval aux Halles de Lyon, Fabien Chalard vient d’ac­qué­rir cette insti­tu­tion croix-rous­sienne dont il doit prendre les rênes avant la fin de l’été.

Le restau­ra­teur entend renouer avec l’es­prit du Chan­te­cler d’an­tan, ouvert midi et soir. « Je veux retrou­ver ce qu’é­tait le Chan­te­cler, refaire sa terrasse avec de belles chaises de bistrot, végé­ta­li­ser l’ex­té­rieur, et aussi l’in­té­rieur. L’im­por­tant c’est de lui redon­ner son âme de bras­se­rie de quar­tier, avec son côté popu­laire, décon­tracté et joli », explique-t-il. À la carte : des plats du jour à base de produits frais, en prove­nance des primeurs du marché de la Croix-Rousse. Et pour les amateurs de coquillages, Fabien Chalard compte remettre un écailler.

VL et RD

2 commentaires

  1. Gaillard says:

    Fabien Chalard a bien repris en main cet établissement.
    Seul bémol, à contretemps de l’histoire et de l’urgence climatique, la terrasse chauffée ..une honte !
    On critique avec ironie le Qatar qui veut climatiser ses rues et ses stades, mais ici au Chanteclair on chauffe dehors.
    Il faut savoir que chauffer 12 mètres carrés pendant une journée de service a le même impact pour la planète qu’un Paris-Rennes en SUV..
    Innover c est bien mais faut il être aussi en phase avec son époque…ce n est pas le cas au Chanteclair..

  2. Boissy says:

    Je suis tout à fait d’accord avec vous une honte de chauffer les hirondelles en cette période de lutte contre les changements climatiques.Terrasse de mauvais goût espace pris sur le domaine public sans autorisation à démolir que les paillottes en Corse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *