Mon quartier au quotidien


La Ville veut requa­li­fier l’es­pace Lebrun  

« Vieillis­sant et sans usage clai­re­ment défini », c’est ainsi que la Ville de Lyon quali­fie le petit bout de terre végé­ta­lisé un peu tris­toune (412 m2) situé à l’in­ter­sec­tion de la rue Lebrun et la montée Bona­fous. Peu connu sur le Plateau, cet espace de respi­ra­tion a été créé suite à la démo­li­tion de maisons d’ha­bi­ta­tion au début des années quatre-vingt. Pour l’em­bel­lir et lui donner un coup de frais, la mairie centrale lance une opéra­tion de requa­li­fi­ca­tion pour un montant estimé à 122 000 euros.

Objec­tif : aména­ger ce terrain en pente en « îlot de fraî­cheur » tout en créant un jardin refuge pour la biodi­ver­sité. Mais le projet fait débat. Présenté en conseil d’ar­ron­dis­se­ment de la mairie du 4e la semaine dernière, l’opé­ra­tion s’est confron­tée à l’op­po­si­tion des deux élus écolo­gistes.

« Dépen­ser cette somme pour ne pas suppri­mer les 15 places de station­ne­ment qui “avancent” dans l’es­pace n’a aucun inté­rêt », a regretté Étienne Tête qui aurait souhaité que la nature gagne du terrain sur le bitume. « Ce n’est pas le sujet, a répondu Jean Truc, adjoint à l’ur­ba­nisme. Il n’y aura pas de suppres­sion des places de station­ne­ment qui ne sont pas sur le terrain du jardin mais sur son pour­tour ». Les deux élus écolo­gistes ont voté contre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *