Mon quartier au quotidien


Vers plus de démo­cra­tie parti­ci­pa­tive dans les conseils de quar­tier ?

À l’heure du mouve­ment des Gilets jaunes et à un an des élec­tions muni­ci­pales, les conseils de quar­tier du 4e arron­dis­se­ment veulent faire bouger les lignes de la démo­cra­tie parti­ci­pa­tive. Objec­tif : impliquer davan­tage les citoyens dans la construc­tion des poli­tiques locales. Une grande réflexion vient ainsi d’émer­ger au sein du conseil de quar­tier Centre et s’ap­prête à se déployer sur l’en­semble du terri­toire et des quatre instances qu’il comporte (lire ici).

« Les conseils de quar­tier sont régle­men­tés par une charte défi­nie par l’ar­ron­dis­se­ment. Nous voulons repen­ser ce texte et le co-construire avec les habi­tants », explique François Vida­lin, président du conseil Centre. Des rencontres avec les habi­tants doivent permettre d’éta­blir un texte ajusté dans un comité de rédac­tion puis soumis à la mairie.

Plusieurs reven­di­ca­tions devraient ainsi surgir. « Notre avis pour­rait être solli­cité par le conseil d’ar­ron­dis­se­ment sur certaines déli­bé­ra­tions. Ce serait aussi un moyen pour les élus de justi­fier leur déci­sion », ajoute François Vida­lin qui note tout de même que « la charte du 4e est loin d’être la pire ». À l’image du conseil terri­to­rial du 1er arron­dis­se­ment (lire ici), l’idée d’in­ter­pel­ler les élus en leur posant des ques­tions publique­ment lors du conseil d’ar­ron­dis­se­ment séduit égale­ment.

De son côté, la mairie du 4e parti­cipe depuis plusieurs années déjà à la mise en place de concer­ta­tions citoyennes, parfois inno­vantes comme l’été dernier sur le projet de réamé­na­ge­ment de la petite place de la Croix-Rousse (lire ici). Mais faut-il fran­chir un pas supplé­men­taire ?

« On veut profi­ter du timing et de l’ac­tua­lité pour chan­ger les choses. Je suis convaincu qu’à l’ave­nir, les conseils de quar­tier auront un rôle plus impor­tant, quitte peut-être à rempla­cer le conseil d’ar­ron­dis­se­ment qui aujourd’­hui à un pouvoir très limité », imagine François Vida­lin. D’ici là, le dossier devrait s’im­po­ser dans la campagne pour les élec­tions muni­ci­pales. Nul doute que les membres des conseils de quar­tier seront parti­cu­liè­re­ment atten­tifs à la posi­tion des diffé­rents candi­dats.

 

 

Chaque jeudi, retrou­­­vez 4 pages sur la vie de la colline de la Croix-Rousse dans l’édi­­­tion La Croix-rous­­­sienne de Tribune de Lyon. En kiosque dans les Pentes et sur le Plateau. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *