Mon quartier au quotidien


Un autre regard sur le sud

« Le cinéma n’a pas l’in­ten­tion de chan­ger le monde. Mais il peut amener à mieux le comprendre, à faire évoluer les regards, à casser les clichés sur le Magh­reb et le Moyen-Orient. » C’est ainsi qu’Ab­del­lah Zerguine, direc­teur de la gale­rie Regard Sud située rue des Pierres-plan­tées, évoque les neufs films sélec­tion­nés pour la 19e édition du festi­val Ciné­mas du sud orga­ni­sée du 10 au 13 avril en parte­na­riat avec l’ins­ti­tut Lumière. Du Liban au Maroc en passant par Pales­tine, les projec­tions donnent la parole aux réali­sa­teurs de ces pays en pleine méta­mor­phose. 

Amra and the Second Marriage dépeint, par exemple, une Arabie Saou­dite dans sa muta­tion de l’après-pétrole qui auto­rise à nouveau l’ou­ver­ture de salles de cinéma.

Dans un autre registre, The Reports Sarah & Saleem touche à un sujet sensible en racon­tant une aven­ture entre une Israé­lienne et un Pales­ti­nien pour « montrer qu’au-delà de la poli­tique, l’amour n’a pas de fron­tière et de culture », explique Abdel­lah Zerguine. 

Un crédo que la gale­rie croix-rous­sienne s’at­tèle aussi à déve­lop­per tout au long de l’an­née à travers ses expos dans son bel espace situé à deux pas du boule­vard.

 

Regard Sud, 1–3 rue des Pierres-platées. Projec­tions à l’ins­ti­tut Lumière, 25 rue du Premier-Film, Lyon 8e, regard­sud.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *