Mon quartier au quotidien


Place Char­don­net : moins de voitures et un square plus grand

« Ce n’est pas un parking mais une place publique ! ». Face aux habi­tants du 1er arron­dis­se­ment, Michel de Faou, adjoint à l’ur­ba­nisme à la Ville de Lyon, a annoncé la couleur vendredi dernier lors d’une réunion publique d’in­for­ma­tion : « Nous voulons dimi­nuer la place de la voiture pour créer un espace de respi­ra­tion dans les Pentes ». Dans le cadre du projet de réno­va­tion Lyon Coeur Presqu’île, la Métro­pole de Lyon lance, avec la Ville, une opéra­tion de lifting de la place Char­don­net.

Cet espace central dans les Pentes à aujourd’­hui une fonc­tion hybride (voirie, parking, square, monu­ment…) et six acti­vi­tés y sont héber­gées (crèche, club de jazz…). « Le square central sera signi­fi­ca­ti­ve­ment élargi (il mesu­rera plus de 23 mètres de large, NDLR.) et végé­ta­lisé avec des bandes plan­tées, à précisé l’élu. On va retrou­ver l’es­prit des places à la lyon­naise avec un revê­te­ment de sol sablé ». Au total, sur 45 places de station­ne­ment seules 7 seront conser­vées

Adossé à la rue des Tables-Clau­diennes, une bande de service compor­tera un silo à verre enterré, des toilettes publiques ainsi qu’un espace d’en­vi­ron 25 m2 appro­priable par les habi­tants (compost, événe­men­tiel…). Autre nouveauté : le système d’éclai­rage compor­tera un pré-équi­pe­ment qui pour­rait servir à l’ins­tal­la­tion de vidéo-surveillance en cas de besoin.

« Un résul­tat déce­vant »

La présen­ta­tion du nouveau visage de la place est loin d’avoir fait l’una­ni­mité auprès des habi­tants présents à la réunion d’in­for­ma­tion la semaine dernière. Comme souvent aujourd’­hui dans les projets d’ur­ba­nisme, la réduc­tion des station­ne­ment passe mal auprès des auto­mo­bi­listes. « On nous enlève 38 places sans solu­tion alter­na­tive pour se garer ! », a fustigé un habi­tant. La Fabrique de la Ville, collec­tif issu du conseil de quar­tier, dénonce quant à elle « une concer­ta­tion mal menée qui abou­tit à un résul­tat déce­vant ».

Au conseil muni­ci­pal lundi 25 mars, la maire du 1er arron­dis­se­ment a demandé de retar­der le projet, s’op­po­sant notam­ment à l’ins­tal­la­tion de pré-équi­pe­ment pour la vidéo-surveillance. Mais l’as­sem­blée a voté en faveur de la déli­bé­ra­tion.

Déjà enga­gés, les travaux prépa­ra­toirs de réseaux (GrDF, assai­nis­se­ment, etc.) doivent se pour­suivre jusqu’à fin mars. Le réamé­na­ge­ment de la place s’éta­lera lui de juin à novembre.

Romain Desgrand

Chaque jeudi, retrou­­vez 4 pages sur la vie de la colline de la Croix-Rousse dans l’édi­­tion La Croix-rous­­sienne de Tribune de Lyon. En kiosque dans les Pentes et sur le Plateau. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *