Mon quartier au quotidien


Place Char­don­net : moins de voitures et un square plus grand

« Ce n’est pas un parking mais une place publique ! ». Face aux habi­tants du 1er arron­dis­se­ment, Michel de Faou, adjoint à l’ur­ba­nisme à la Ville de Lyon, a annoncé la couleur vendredi dernier lors d’une réunion publique d’in­for­ma­tion : « Nous voulons dimi­nuer la place de la voiture pour créer un espace de respi­ra­tion dans les Pentes ». Dans le cadre du projet de réno­va­tion Lyon Coeur Presqu’île, la Métro­pole de Lyon lance, avec la Ville, une opéra­tion de lifting de la place Char­don­net.

Cet espace central dans les Pentes à aujourd’­hui une fonc­tion hybride (voirie, parking, square, monu­ment…) et six acti­vi­tés y sont héber­gées (crèche, club de jazz…). « Le square central sera signi­fi­ca­ti­ve­ment élargi (il mesu­rera plus de 23 mètres de large, NDLR.) et végé­ta­lisé avec des bandes plan­tées, à précisé l’élu. On va retrou­ver l’es­prit des places à la lyon­naise avec un revê­te­ment de sol sablé ». Au total, sur 45 places de station­ne­ment seules 7 seront conser­vées

Adossé à la rue des Tables-Clau­diennes, une bande de service compor­tera un silo à verre enterré, des toilettes publiques ainsi qu’un espace d’en­vi­ron 25 m2 appro­priable par les habi­tants (compost, événe­men­tiel…). Autre nouveauté : le système d’éclai­rage compor­tera un pré-équi­pe­ment qui pour­rait servir à l’ins­tal­la­tion de vidéo-surveillance en cas de besoin.

« Un résul­tat déce­vant »

La présen­ta­tion du nouveau visage de la place est loin d’avoir fait l’una­ni­mité auprès des habi­tants présents à la réunion d’in­for­ma­tion la semaine dernière. Comme souvent aujourd’­hui dans les projets d’ur­ba­nisme, la réduc­tion des station­ne­ment passe mal auprès des auto­mo­bi­listes. « On nous enlève 38 places sans solu­tion alter­na­tive pour se garer ! », a fustigé un habi­tant. La Fabrique de la Ville, collec­tif issu du conseil de quar­tier, dénonce quant à elle « une concer­ta­tion mal menée qui abou­tit à un résul­tat déce­vant ».

Au conseil muni­ci­pal lundi 25 mars, la maire du 1er arron­dis­se­ment a demandé de retar­der le projet, s’op­po­sant notam­ment à l’ins­tal­la­tion de pré-équi­pe­ment pour la vidéo-surveillance. Mais l’as­sem­blée a voté en faveur de la déli­bé­ra­tion.

Déjà enga­gés, les travaux prépa­ra­toirs de réseaux (GrDF, assai­nis­se­ment, etc.) doivent se pour­suivre jusqu’à fin mars. Le réamé­na­ge­ment de la place s’éta­lera lui de juin à novembre.

Romain Desgrand

Chaque jeudi, retrou­­vez 4 pages sur la vie de la colline de la Croix-Rousse dans l’édi­­tion La Croix-rous­­sienne de Tribune de Lyon. En kiosque dans les Pentes et sur le Plateau. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *