Mon quartier au quotidien


La famille choco­lat

Une nouvelle adresse avec des choco­lats fait maison ? On ne pouvait pas passer à côté ! Céline et Stephan Boucher viennent d’ou­vrir Les Choco­lats d’Abi et Lisa, grande rue de la Croix-Rousse. Dans une boutique chaleu­reuse qui fait aussi salon de thé, le couple corba­sien propose un large choix de douceurs prépa­rées avec amour.

Sa passion a toujours été le choco­lat. Femme franche et assu­rée, Céline Boucher sait ce qu’elle veut. Mais, malgré la moti­va­tion, le chemin n’a pas été simple. Lorsqu’elle était appren­tie les femmes choco­la­tières ne couraient pas les rues. « Aucun choco­la­tier ne voulait me prendre en appren­tis­sage car j’étais une fille », déclare t-elle, sourire au coin des lèvres. Aujourd’­hui patronne de deux boutiques, elle prouve que la deter­mi­na­tion (et le talent) porte ses fruits. Sa première choco­la­te­rie a ouvert à Corbas en 2011 dans la maison fami­liale.

C’est là que Céline confec­tionne tous les produits sans comp­ter les heures : choco­lats mais aussi confi­se­ries et biscuits vendus au salon de thé de la Grande rue. Lorsqu’on lui demande comment elle trouve l’ins­pi­ra­tion pour ses nombreuses recettes, elle nous répond avec interêt : « je créé au feeling, j’as­so­cie des saveurs qui me semblent inté­res­santes, quand je me lance c’est que je suis sure de moi car je déteste gaspiller le choco­lat ». Céline a 8 four­nis­seurs, elle affirme avec assu­rance « je ne suis pas mariée à un seul », elle souhaite avoir l’em­bar­ras du choix et ne dépendre d’au­cun. Tous ses choco­lats sont sans huile de palme, et il existe même des options vegan — celui au lait de coco-praliné amande est un délice — ou sans sucre.

Fontaine. Avec l’ou­ver­ture de la seconde choco­la­te­rie, son époux Stephan Boucher, ex-commer­cial sympa­thique et accueillant, a mis la main à la pâte et gère désor­mais la boutique croix-rous­sienne, appre­nant ainsi un tout nouveau métier : « c e que j’aime c’est le contact avec les gens, en tant que commer­cial on m’a souvent repro­ché de faire trop de choses pour mes clients, en tant qu’ar­ti­san c’est essen­tiel ».

Et les passants sont nombreux à pous­ser la porte, intri­gués par ce nouveau le lieu. Il faut dire que la choco­la­te­rie attire l’at­ten­tion avec ses grandes baies vitrées et sa fontaine de choco­lat. Mais pourquoi ouvrir à la Croix-Rousse ? « Il y a ce coté village qui nous rappelle Corbas, et puis nous sommes atta­chés à ce quar­tier, nos deux filles sont nées ici et nous connais­sons certains commerçants du coin  ». Abi et Lisa est d’ailleurs le prénom de leurs enfants, fières d’être les petites égéries de cette aven­ture qui implique toute la famille. L’an­cienne boutique Barange s’est trans­for­mée en un lieu lumi­neux et spacieux où l’ont peut s’as­seoir à l’étage pour dégus­ter les spécia­li­tés de Céline, accom­pa­gnées d’un thé ou d’un café. On aime.

Char­lotte Warin

Bio Express

Céline et Stephan Boucher à ont respec­ti­ve­ment 41 ans et 45 ans. Lui est né à Reims, elle à Meaux. Ils vivent à Corbas depuis l’ou­ver­ture de leur première choco­la­te­rie en 2011.  Céline est titu­laire d’un CAP et d’un BTS choco­la­tier? Stephan un BTS Trai­te­ment des maté­riaux. 

73 Grande rue de la Croix-Rousse. Du mardi au dimanche. face­book.com/Chocoa­biet­li­saXR

Leur spot favori

le marché de la Croix-Rousse. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *