Mon quartier au quotidien


La colline de la Croix-Rousse divi­sée autour du grand débat

En pleine période de turbu­lences sociales, le grand débat natio­nal s’est ouvert la semaine dernière à la Croix-Rousse. Relayé par la mairie du 4e, le premier rendez-vous animé par l’As­so­cia­tion natio­nale des média­teurs, propo­sait vendredi dernier d’échan­ger sur le thème “Démo­cra­tie et Citoyen­neté”.

Trois autres soirées sont à venir (Maison des asso­cia­tions, 28 rue Denfert-Roche­reau de 1 9 h à 21 h 30) : “Orga­ni­sa­tion de l’État et des services publics” le 20  février, “Tran­si­tion écolo­gique” le 26 février et “Fisca­lité et dépenses publiques” le 1er  mars.

Et côté 1er arron­dis­se­ment ? « Le “Grand Débat”, c’est tous les jours ! » assènent la maire, Natha­lie Perrin-Gilbert, et son adjoint, Elliott Aubin, dans un commu­niqué diffusé la semaine dernière. Sans surprise, ces deux oppo­sants à la poli­tique d’Em­ma­nuel Macron critiquent vive­ment l’ini­tia­tive du président de la Répu­blique tout en lais­sant la porte ouverte aux collec­tifs qui souhai­te­raient orga­ni­ser des débats dans l’ar­ron­dis­se­ment.

«  L’exer­cice démo­cra­tique ne peut se réduire en effet à un bulle­tin de vote mis dans une urne, ni à un “grand débat” sur un temps restreint  », écrivent-ils en énumé­rant les outils déployés sur leur terri­toire : conseil terri­to­rial, rendez-vous citoyens, conseil d’ar­ron­dis­se­ment des enfants… Une page de publi­cité qui ferait presque oublier que le débat au sein même de l’équipe d’ar­ron­dis­se­ment est plus que fermé depuis presque un an.

Notons tout de même qu’un “cahier d’ex­pres­sion citoyenne” est dispo­nible à l’ac­cueil de la mairie du 1er arron­dis­se­ment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *