Mon quartier au quotidien


Chemi­­née du tunnel : l’étrange siffle­ment qui inquiète les habi­tants

« Un siffle­ment », « un bruit de turbine », « comme un avion qui décolle ». Les habi­tants du Clos Saint Sébas­tien, situé entre la rue Chazière et la rue de Bony, tentent de décrire, à leur manière, ce bruit inquié­tant qui les perturbent depuis envi­ron un mois. « C’est presque quoti­dien, géné­ra­le­ment le matin aux heures de pointes et en soirée », explique Daniel Avoine, membre du conseil syndi­cal de l’im­meuble. « On l’en­tend même de l’in­té­rieur malgré le double vitrage et l’iso­le­ment phonique ! ». Le bruit provien­drait de l’une des cinq chemi­nées de venti­la­tion du tunnel de la Croix-Rousse, celle située proche de l’école Trini­taires.

Pollu­tion en hausse. Le direc­teur de l’éta­blis­se­ment confirme d’ailleurs avoir entendu un ronfle­ment émanant de la chemi­née. « L’in­ten­sité est variable, explique le gardien du Clos Saint Sébas­tien. Parfois le bruit est insup­por­table et il n’est pas possible de rester dehors dans le parc de la rési­dence ».

Conçues pour injec­­ter de l’air frais du Plateau vers le tunnel, les chemi­­nées ont aussi pour fonc­­tion d’en évacuer l’air vicié, notam­ment aux heures de circu­la­tion intense entre 7h et 9h le matin, et entre 17h et 19h, soit les mêmes créneaux notés par les rive­rains. Le chemi­née serait-elle victime d’une défaillance ?

Contac­tée, la Métro­pole de Lyon explique que « les seuils de venti­la­tion ont été rééva­lués afin de répondre à un niveau de pollu­tion en hausse. Ils ont été abais­sés lundi 28 janvier. » Mais en milieu de semaine dernière, les rive­rains se plai­gnaient toujours du bruit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *