Mon quartier au quotidien


Vœux 2019 : ce que veulent vrai­ment les Croix-Rous­siens

Petite décep­tion : alors que la mairie du 4e avait lancé une campagne de concer­ta­tion pour recueillir les vœux des Croix-Rous­siens afin de les « parta­ger ensemble » lors de la céré- monie, on en a fina­le­ment peu entendu parler la semaine dernière. Mais pas de panique, Tribune de Lyon a pu mettre son nez dans les nombreux bulle­tins, sur lesquels les habi­tants ont inscrit, avec parfois beau­coup d’hu­mour et d’ima­gi­na­tion, leurs souhaits.

« Que la Croix-Rousse reste un grand village dans la ville. Il y fait bon vivre. Conti­nuons avec les asso­cia­tions et le soutien de nos élus à pour­suivre son déve­lop­pe­ment dans le partage et la soli­da­rité », désire, par exemple, un anonyme. Sans surprise, la plupart des billets prennent la tour­nure de reven­di­ca­tions : « Contre les terrasses de bistrots sur les places de station­ne­ments. Les voitures se garent-elles dans les restau­rants ? », « Pour l’ins­tal­la­tion de bancs supplé­men­taires sur le boule­vard de la Croix-Rousse », « Plus d’ap­par­te­ments sociaux », « Plus de nature et moins de promo­teurs immo­bi­liers », et, plus cocasse, « J’ai­me­rais qu’il y ait des Power Rangers à la Croix-Rousse ».

Très concrets, un Croix-Rous­sien réclame « des ralen­tis­seurs sur le boule­vard de la Croix-Rousse (zone 30) » , un autre « des douches chaudes à la piscine de Saint-Exupéry ». Dans une liste un peu plus four­nie, un habi­tant ordonne : « Place des Tapis : ravi­ver le “ jardin ”, c’est lamen­table ! »

On a parti­cu­liè­re­ment aimé ce projet imprimé maison et glissé dans l’urne : « À l’image des plaques de rues du quar­tier de Monplai­sir qui a une iden­tité forte liée au cinéma des frères Lumière, on pour­rait conce­voir la même chose à la Croix-Rousse, liée elle aux métiers de la soie­rie et aux Canuts, avec par exemple un logo sur les plaques, comme un métier à tisser Jacquard stylisé. » Mais notre préféré reste ces trois petits mots grif­fon­nés par Lise­lotte, 10 ans : « D’être toujours heureuse. » Simple et effi­cace.

Un commentaire

  1. Franceska says:

    Pour les noms des rues, commençons par ceux des Croix-Roussiennes oubliées, je suggère les ovalistes, elles faisaient un métier difficile et mal payé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *