Mon quartier au quotidien


Mairie du 4e : Kimel­feld passera la main en 2020

Devenu président de la Métro­pole de Lyon au moment du départ de Gérard Collomb place Beau­vau en mai 2017, David Kimel­feld, qui est aussi maire du 4e arron­dis­se­ment, s’est rapi­de­ment plu dans ce nouveau costume. À tel point qu’il compte bien le porter au-delà de la fin de son mandat, comme il l’a révélé à nos confrères du Figaro lors d’un entre­tien retrans­mis en direct ce mardi à la mi-jour­née.

« Je suis président de cette Métro­pole, je vais rester président de cette Métro­pole jusqu’à la fin et je vais surtout un projet pour cette métro­pole au-delà de 2020, est-il sorti du bois au détour d’une ques­tion. Cette métro­pole a la chance de pouvoir en même temps atti­rer des entre­prises, des emplois, être attrac­tive, et en même temps répondre aux enjeux sociaux et écolo­giques. C’est cela que je veux porter dès 2020. »

Annoncé en froid avec le maire de Lyon, Kimel­feld a choisi de ne pas se repré­sen­ter en tant que maire de 4e  – poste qu’il occupe depuis 2011 – afin de tenter de conser­ver la tête du Grand Lyon : « Je serai bien sûr candi­dat à la métro­pole », a-t-il insisté, tout en dessi­nant les contours d’une majo­rité qu’il imagine « la plus large possible, du centre-droit jusqu’aux écolo­gistes. » Quand à la Croix-Rousse, l’élu a émis le souhait de faire émer­ger de nouvelles têtes. « C’est le début de beau­coup de discus­sions », précise, en off, un proche du maire. Aucun nom n’est pour l’ins­tant cité. 

Rodolphe Koller et Romain Desgrand 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *