Mon quartier au quotidien


Valé­rie Ficheux, la super entre­pre­neuse

Après avoir vécu dans le Nord et dans le Sud de la France, Valé­rie Ficheux vient de poser ses bagages à Lyon pour ouvrir un concept store dans les Pentes. Entre­pre­neuse dans l’âme, elle publie en ce début d’an­née son premier livre Fais la moitié du chemin… pour encou­ra­ger les personnes qui souhaitent réali­ser leur rêve à se lancer.


« J’ai eu plusieurs vies  », lance d’em­blée Valé­rie Ficheux. Dans sa nouvelle boutique aux murs de pierres et de briques, elle s’ins­talle dans un petit fauteuil autour d’une table basse de créa­teur. Elle vient de déclen­cher sa caméra pour filmer l’en­tre­tien afin de «  progres­ser dans sa prise de parole   », explique cette auto­di­dacte qui ne cesse jamais d’ap­prendre et de se former. Il y a quelques jours, Valé­rie a reçu – non sans émotions – son premier livre fraî­che­ment imprimé en autoé­di­tion. Une sorte de bible de l’en­tre­pre­neur en webmar­ke­ting, résul­tat de son parcours qui comporte, en effet, de multiples facettes.

Le grand saut. Pour faire court, Valé­rie a d’abord été infir­mière dans un hôpi­tal, s’est ensuite lancée dans la prise en charge de patients à domi­cile avant d’ou­vrir un restau­rant à Lille pour, plus tard, s’ins­tal­ler à Cannes et travailler dans la gestion de patri­moine. Vous suivez ? Enfer­mée dans le sala­riat, sans évolu­tion possible, elle décide alors de se lancer à son compte.

«  C’était le grand saut. J’avais mes deux enfants étudiants à charge et un crédit immo­bi­lier sur le dos. Mais j’avais besoin d’évo­luer, raconte-t-elle. La vie m’a ensuite mis plein de choses sous les yeux.   » Une rencontre fortuite la convainc de se mettre au e-commerce, un univers qui lui est alors inconnu. «  À la lecture du premier livre sur le e-commerce, je ne compre­nais qu’un mot sur deux   », écrit-elle en préface de son ouvrage.

Valé­rie se renseigne, inves­tit dans des forma­tions, recherche, lit puis, forte de cette première expé­rience, crée son propre site et sa marque de sacoches pour ordi­na­teurs, essen­tiel­le­ment conçues en liège au Portu­gal, et estam­pillées d’un petit logo en forme de papillon, symbole de trans­for­ma­tion et de renais­sance.

Son livre, dont le titre est inspiré d’une phrase que lui a glis­sée un jour l’ex­plo­ra­teur Jean-Louis Étienne (« Fais la moitié du chemin, la vie fera l’autre  ») vise à donner des clés pour démar­rer dans l’en­tre­pre­na­riat, déve­lop­per un état d’es­prit de battant ou encore trou­ver des idées de métier. Car ce qu’elle veut avant tout, c’est «  faire gran­dir les autres, les tirer vers le haut pour qu’ils s’ac­com­plissent égale­ment  », écrit-elle.

Dans cette lignée, elle va prochai­ne­ment orga­ni­ser des ateliers dans sa boutique pour aider les gens à réali­ser leur projet. Et bien sûr, Valé­rie a d’autres idées en tête. Elle devrait très prochai­ne­ment lancer un nouveau concept de box pour lier l’uni­vers de la bière à celui du voyage. Affaire à suivre.

Romain Desgrand

 

Bio Express
53 ans. Née à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais, Valé­rie Ficheux a commencé sa carrière en tant qu’in­fir­mière avant d’ex­plo­rer divers domaines, comme la restau­ra­tion et la gestion de patri­moine. Elle est arri­vée à Lyon fin 2018 en ouvrant en concept store dans les Pentes, qui fait égale­ment office de salon de thé. Son livre Fais la moitié du chemin… est dispo­nible dans sa boutique ou sur son site masa­coche moni­deal.fr (20  euros).

Son spot favori
Les halles de la Marti­nière. 23, rue de la Marti­nière dans le 1er

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *