Mon quartier au quotidien


La popu­la­tion de la colline en faible progres­sion

L’In­see (Insti­tut natio­nal de la statis­tique et des études écono­miques) a publié fin décembre les chiffres de son dernier recen­se­ment. Sans grande surprise, la popu­la­tion de la colline de la Croix-Rousse progresse mais de façon beau­coup plus mesu­rée que dans d’autres quar­tiers de Lyon.

Ainsi, le nombre d’ha­bi­tants du 4e arron­dis­se­ment a offi­ciel­le­ment passé la barre des 36 000 habi­tants entre 2011 et  2016 passant de 35 654 à 36 080, soit une augmen­ta­tion de 426 rési­dents (sans prendre en compte les rési­dences secon­daires).

Réputé pour sa densité (19 570 habi­tants/km² en 2015), le 1er est quant à lui passé de 28 932 à 29 575 personnes (+ 643). Une hausse minime compa­rée à l’en­semble de la ville de Lyon qui a gagné 24 427 nouvelles têtes dont 8 332 rien que pour le 7e.

Dans les deux arron­dis­se­ments de la colline, les plus petits de Lyon, l’es­pace dispo­nible pour de nouvelles construc­tions reste moins impor­tant que dans d’autres zones de la ville. Des projets de programmes immo­bi­liers sont tout de même en cours dont certains font polé­mique.

En décembre, Natha­lie Perrin-Gilbert, maire du 1er, a ainsi saisi le préfet pour tenter faire annu­ler la vente d’un terrain rue du Bon-Pasteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *