Mon quartier au quotidien


L’uni­vers graphique de Clara Vachon

Dans son atelier-boutique Machin Machine situé en haut des Pentes, Clara Vachon donne vie à sa passion pour le dessin, le graphisme et la séri­gra­phie. Chaleu­reuse et enjouée, l’ar­tiste fait partie du collec­tif Raclettes party, qui vient d’édi­ter un calen­drier 2019 grand-format. Rencontre. 

Elle rit en évoquant l’anec­dote qui a donné le nom à son atelier. « Machin Machine est une expres­sion que j’uti­li­sais beau­coup avant, un tic verbal, explique Clara Vachon. J’en ai donc fait le nom de ma boutique, je pouvais ainsi l’uti­li­ser tout le temps. » 

En pous­sant la porte de son antre situé rue Bodin, tout proche du Gros Caillou, on est immé­dia­te­ment happé par la chaleur qui s’en dégage. Une douce sensa­tion — bien­ve­nue en ce matin d’hi­ver glacial—, que l’on doit en grande partie à la person­na­lité de Clara. Cette presque quaran­te­naire a indé­nia­ble­ment ce je-ne-sais-quoi qui donne envie de passer du temps avec elle. De part et d’autre de son atelier typique­ment canut quelques unes de ses réali­sa­tions sont expo­sées : tableaux sur papier, petits carnets au motif rétro, sacs, ou encore pochoirs.

Les pieds dans le plat. Origi­naire de Grenoble, Clara a suivi des cours de dessin dès l’ado­les­cence avant de poser ses valises à Lyon pour entrer aux Beaux-Arts. Elle donne nais­sance en 2007 à Machin Machine, une asso­cia­tion de promo­tion des arts graphiques qui se trans­for­mera en 2011 en entre­prise et en atelier de séri­gra­phie à part entière (impres­sion en pochoir, NDLR).

Égale­ment graphiste, Clara imagine des affiches et des visuels comme cette créa­tion au look un brin futu­riste réali­sée pour les 20 ans de Media­tone, une asso­cia­tion d’or­ga­ni­sa­tion de concert située dans les Pentes. « J’ap­pré­cie parti­cu­liè­re­ment le contact humain, c’est pourquoi je travaille beau­coup avec le milieu asso­cia­tif », souligne-t-elle.

C’est donc tout natu­rel­le­ment qu’elle parti­cipe depuis cinq ans à la confec­tion du calen­drier de Raclettes Party, collec­tif local de séri­graphes. Cette année, les artistes ont plan­ché sur le thème des expres­sions corpo­relles. « J’ai illus­tré l’ex­pres­sion « les pieds dans le plat » qui illustre le mois de septembre. C’est celle qui m’ins­pi­rait le plus visuel­le­ment », raconte-t-elle. Les artistes ont, en effet, attri­bué un dessin à chaque mois. « On trou­vait, par exemple, que « la langue de bois » corres­pon­dait bien au mois des élec­tions euro­péennes de mai, ou encore « la poudre aux yeux » pour Noël… ». 

La créa­trice illustre aussi des livres de contes pour enfants. « C’est peut-être quelque chose que j’ai­me­rais déve­lop­per », conclut la Croix-Rous­sienne ouvrant ainsi une nouvelle piste pour son avenir.

Marine Guichard avec Romain Desgrand

 

Bio Express 

39 ans. Née à Grenoble, Clara Vachon est mère de deux filles. Elle partage son atelier de la rue Bodin avec une traduc­trice et une sculp­trice. Elle a égale­ment tenu une coopé­ra­tive de produits agri­coles bio avec des amis.

machin­ma­chine.com

Calen­drier : 25 euros en vente au Bistro fait sa broc, 3 rue Dumenge jusq’au 22 janvier. Les recettes servent à finan­cer l’évé­ne­ment sur les pavés la séri­gra­phie qui a lieu au prin­­temps rue Burdeau.

Son Spot favori 

La librai­rie jeunesse À titre d’aile, 23, rue des Tables Clau­diennes. « J’adore m’y rendre avec mes filles, les libraires sont des passion­nés », souligne-t-elle.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *