Mon quartier au quotidien


La Nati­vité lyon­naise retrouve son éclat

La réno­va­tion a pu être termi­née à temps pour Noël. Après 6 mois de travaux intenses, le tableau la Nati­vité lyon­naise est retourné la semaine dernière dans l’en­ceinte de l’église Saint-Charles de Serin, située à la sortie du tunnel de la Croix-Rousse. L’œuvre du peintre Jean Martin né à Lyon en 1911 est pour le moins origi­nale : elle repré­sente la célèbre scène biblique mais dans un cadre… lyon­nais ! L’ar­tiste a ainsi placé, en arrière plan, la basi­lique Four­vière et au centre l’église Saint-Charles de Serin pour laquelle le tableau a été réalisé.

« Initia­le­ment exposé dans la narthex, le hall d’en­trée de l’église, la pein­ture a malheu­reu­se­ment été dégra­dée par les intem­pé­ries, les varia­tions de tempé­ra­ture et des actes de vanda­lisme. Plusieurs coups de cutter ont, en effet, lacéré l’oeuvre au niveau du visage de la Vierge et de Jesus », a expliqué Violaine Save­reux, respon­sable de la commis­sion diocé­saine d’art sacré. Financé par la fonda­tion Saint-Irénée à hauteur de 18 000 euros, la réno­va­tion a été assu­rée par l’ate­lier croix-rous­sien Vicat-Blanc situé rue Dumenge. 

Une date mysté­rieuse 

Le nettoyage minu­tieux et le réta­blis­se­ment de la couleur ont notam­ment permis de retrou­ver la signa­ture de l’ar­tiste rendu invi­sible par l’en­cras­se­ment. Quant à la date exacte l’œuvre, elle fait encore débat. Certains lisent 1959, d’autres 1952 (date de construc­tion de l’église). Pour l’ins­tant, le mystère perdure.

En atten­dant d’être fixé, pour décou­vrir la pein­ture, il faudra traver­ser l’église jusqu’à l’au­tel où elle est désor­mais accro­chée. L’oc­ca­sion de se lais­ser surprendre par cet édifice du XXe siècle, construit en béton armé. Si son archi­tec­ture exté­rieure est loin de faire l’una­ni­mité, à l’in­té­rieur, les jeux de lumières créés par la série de vitraux en dalles de verre valent le coup d’oeil. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *