Mon quartier au quotidien


Le conseil muni­ci­pal vote la vente de la parcelle rue du Bon-Pasteur

Sans surprise, le conseil muni­ci­pal de Lyon a voté, lundi soir, en faveur de la vente du terrain situé au 33–33 bis et 35 rue du Bon Pasteur. La parcelle aujourd’­hui en friche a été cédée au promo­teur immo­bi­lier Neoxia Group et ce malgré l’avis défa­vo­rable des élus du 1er.

À la demande de Natha­lie Perrin-Gilbert, maire d’ar­ron­dis­se­ment, le vote s’est fait de manière nomi­na­tive. « Les 46 élus qui ont voté “pour ” répon­dront devant les habi­tants de leur préfé­rence pour une opéra­tion immo­bi­lière », a-t-elle commenté rappe­lant que la liste de Gérard Collomb prévoyait, à l’ori­gine, un projet de jardin éco-citoyen.

La Coopé­­ra­­tive du Mont Sauvage, un groupe d’ha­­bi­­tants, avait proposé un projet d’ha­­bi­­tat coopé­­ra­­tif et social ainsi qu’un jardin de quar­­tier. Une initia­tive saluée par Arthur Remy, adjoint à la mairie du 1er, qui est inter­venu lors du conseil au nom des élus de la Manu­fac­ture de la Cité et du groupe Europe Ecolo­gie Les Verts. « Ils ont montré leur sérieux pour fran­chir les étapes admi­nis­tra­tives, juri­diques, tech­niques d’un tel dossier. Cela doit nous inspi­rer pour les années à venir et la confiance dont devons faire preuve vis-à-vis des citoyens porteurs d’ini­tia­tive de coopé­ra­tive d’ha­bi­tants », a-t-il souli­gné, dénonçant une « oppor­tu­nité gâchée » et un « manque d’in­té­rêt géné­ral ».  L’offre de l’as­so­cia­tion (1,4 million d’eu­ros) n’a pas fait le poids face aux 2,5 millions d’eu­ros propo­sés par Neoxia Group.

Le projet retenu devrait comprendre des habi­ta­tions dont la moitié en loge­ment social et en loyer enca­dré, jardin acces­sible aux rive­rains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *