Mon quartier au quotidien


La mairie du 1er s’op­pose à la vente d’un terrain rue du Bon-Pasteur

C’est un symbole de l’es­prit liber­taire croix-rous­sien qui s’ap­prête à être cédé. La Ville de Lyon devrait prochai­ne­ment vendre la parcelle de terrain situé au 33–33 bis et 35 rue du Bon Pasteur au profit de la société Neoxia Group qui devrait déployer un projet immo­bi­lier (habi­ta­tions dont la moitié en loge­ment social et en loyer enca­dré, jardin acces­sible aux rive­rains…). C’est ici même que le collec­tif des Pendarts avait créé en 2015 un jardin géré de façon parti­ci­pa­tive avant d’être expul­sés.

La semaine dernière en conseil d’ar­ron­dis­se­ment, les élus du 1er ont marqué leur oppo­si­tion quant à la cession de la parcelle. « Lors de la campagne des élec­tions muni­ci­pales, la liste de M. Collomb prévoyait un projet de jardin éco-citoyen. Depuis, je constate que M. Collomb a changé d’avis et s’est prononcé pour réali­ser une opéra­tion de promo­tion immo­bi­lière », a regretté Natha­lie Perrin-Gilbert, maire du 1er.

La Coopé­ra­tive du Mont Sauvage, un groupe d’ha­bi­tants, avait proposé un projet d’ha­bi­tat coopé­ra­tif et social ainsi qu’un jardin de quar­tier. «  C’est la propo­si­tion qui a reçu la meilleure note par le rapport des, a souli­gné l’adjoint Arthur Remy. Il semble­rait la ques­tion finan­cière soit plus impor­tante que la qualité du projet ». Car pour ache­ter le terrain, le Mont sauvage offrait 1,4 million d’eu­ros contre 2,5 millions d’eu­ros pour Neoxia. Les élus du 1er ont voté un avis défa­vo­rable qui ne devrait en rien chan­ger le choix de la mairie centrale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *