Mon quartier au quotidien


Mathieu Hale­gua livre ses secrets de magi­cien

Magi­cien moderne, Mathieu Hale­gua, alias Matt Morgan, marie drama­tur­gie et illu­sion dans ses numé­ros de menta­lisme et de mani­pu­la­tion. Ambi­tieux et inven­tif, le jeune homme de 28 ans forme des appren­tis enchan­teurs dans des ateliers en bas des Pentes. 

 

« Vous avez un billet sur vous ? Non ? » Mathieu endosse son costume de magi­cien sans préve­nir. Il sort son propre porte­feuille pour extir­per 50 euros, un joli pour­boire gagné lors de l’une de ses repré­sen­ta­tions en Suisse. Il plie le billet une fois, deux fois, trois fois… et hop 100 euros appa­raissent. «  Ce n’est qu’une illu­sion  », assure-t-il face à notre regard pétillant. « La cupi­dité est un vilain défaut. » Il redonne au billet son aspect initial et sourit, fier de son coup. Bluf­fant. Son tour de menta­lisme où il parvient à prédire les cartes que nous allons sélec­tion­ner l’est proba­ble­ment encore plus.

Émotions. On a tenté : il ne dévoi­lera pas le « truc », la tech­nique plus ou moins complexe qui se cache derrière chaque numéro. Pour apprendre, des ateliers sont spécia­le­ment orga­ni­sés au théâtre Pied Nu, 3 rue Sainte-Marie-des- Terreaux auprès d’un public d’en­fant et d’adultes, appren­tis ou confir­més. Au programme : magie close-up, réali­sée sous les yeux du spec­ta­teur, créa­tion de numéro et présence scénique. Car Mathieu ne veut pas se limi­ter à des tours « qui soient des succes­sions d’ef­fets dans lesquels la valeur de la prouesse domine ».

Il aime le spec­tacle, la drama­tur­gie et les émotions. Dans ses propres numé­ros, le jeune homme se glisse dans la peau de person­nages qu’il invente, comme ce boucher psycho­pathe mangeur de lames de rasoir (ne pas essayer à la maison). Tombé dans l’uni­vers de la magie à l’âge de 5 ans après avoir reçu sa première mallette à Noël, Mathieu s’est long­temps exercé sous le regard encou­ra­geant de sa famille et de ses amis.

À l’ado­les­cence, il prend des cours à Magic boutique rue Longue, puis enchaîne les concours, les stages en paral­lèle de ses études de commerce. Perfec­tion­niste, Mathieu. « Le magi­cien profes­sion­nel est carté­sien. Il veut tout savoir », conçoit-il. Son nouveau rêve : passer les concours régio­naux pour inté­grer l’équipe de France de magie. Tout en préser­vant une part de légè­reté. « J’es­saie de ne pas trop me foca­li­ser sur l’as­pect tech­nique, de me lais­ser porter et de garder mon âme d’en­fant.  » 

Romain Desgrand

 

Bio express
28 ans.
Né à Villeur­banne, Mathieu Hale­gua est diplômé d’un master en déve­lop­pe­ment commer­cial. Ses cours sont donnés dans le cadre de La Manœuvre, une asso­cia­tion dédiée aux arts vivants créée en 2015 et qui ambi­tionne de s’im­plan­ter prochai­ne­ment dans les Pentes.
matt­mor­gan.fr

Son spot favori
La rue Saint-Poly­carpe et son restau­rant La Cuisine où il aime se rendre avec son complice Jean-Loup Jamin, un autre inter­ve­nant de l’as­so­cia­tion La Manœuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *