Mon quartier au quotidien


Procès pour diffa­ma­tion : Jean-Pierre Bouchard fait appel

L’af­faire n’est pas close. Natha­lie Perrin-Gilbert, maire du 1er arron­dis­se­ment, et son adjoint vont à nouveau se retrou­ver face à la justice. Jean-Pierre Bouchard a, en effet, décidé de faire appel de la déci­sion du tribu­nal admi­nis­tra­tif qui le condam­nait mardi 16 octobre pour avoir diffamé NPG.

En cause ? Une phrase pronon­cée lors d’une confé­rence de presse et relayée sur notre site Inter­net Sala­de­lyon­naise.com et dans les pages de notre hebdo­ma­daire Tribune de Lyon.

Pour sa défense, Jean-Pierre Bouchard avait tenté de faire valoir sa bonne foi en s’ap­­puyant sur le témoi­­gnage d’une ancienne direc­­trice de cabi­­net qui a décrit une maire « luna­­tique » et redou­­tée. Mais l’ar­­gu­­ment n’a pas été retenu par le tribu­nal.

« Parole collec­tive »

C’est dans un commu­niqué du nouveau mouve­ment de gauche La Manu­fac­ture de la Cité, co-signé par les « élus majo­ri­taires du 1er arron­dis­se­ment » (Arthur Remy, Corinne Soula­net, Fatima Berra­ched, André Gachet et Marwan Martelli), que Jean-Pierre Bouchard a annoncé son choix de faire appel. Les élus précisent  « ne pas commen­ter » la déci­sion du tribu­nal mais « restés aujourd’­hui comme hier soli­daires de Jean-Pierre Bouchard »

Ils ajoutent, par ailleurs, que « Jean-Pierre Bouchard a parlé en leur nom et qu’il portait une parole collec­tive. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *