Mon quartier au quotidien


Petite Place de la Croix-Rousse : notre retour sur une concer­ta­tion auda­cieuse et risquée

Que faut-il rete­nir de cet été d’ex­pé­ri­men­ta­tion ? Alors que la Petite place de la Croix-Rousse retrouve cette semaine son visage habi­tuel, l’heure est au bilan pour la Métro­pole qui chapeaute l’ex­pé­rience en lien avec la mairie du 4e.

La méthode, nova­trice, a le mérite de cham­bou­ler les habi­tudes : ici, les élus construisent “avec” les habi­tants en testant de nouveaux usages en gran­deur nature (même si les mauvaises langues prétendent que tout est joué d’avance). Osé donc, et plutôt réussi : l’es­trade en bois et les tables ont rapi­de­ment été adop­tés par les piétons. Le point noir ?  Les débats ont été mono­po­li­sés par l’épi­neuse ques­tion de la place de la voiture. Plusieurs commerces redoutent une réduc­tion des places de parking tandis que certains habi­tants militent, eux, plutôt pour une baisse dras­tique.

Et main­te­nant ? Avant un grand réamé­na­ge­ment, il faudra être patient. Le budget actuel­le­ment alloué (300 000 euros) permet­tra unique­ment de petits ajus­te­ments. C’est le risque pris par la Métro­pole : miser sur le long terme et ce malgré les attentes qu’à pu susci­ter ces tests. L’ex­pé­rience était surtout une première étape vers un lifting qui pour­rait se réali­ser… au prochain mandat. Reste à savoir qui sera aux commandes.

Romain Desgrand

Resti­tu­tion publique le 30 novembre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *