Mon quartier au quotidien


Expul­sées de la place Satho­nay, plusieurs familles moldaves restent sans solu­tion

Depuis fin août, des familles d’ori­gines moldaves campaient place Satho­nay après avoir été expul­sées d’un squatte non sécu­risé situé quai Saint-Vincent. Elle ont à nouveau été délo­gées ce mardi matin.

 

Place Satho­nay, mardi 18 septembre. Il est envi­ron 8h30 lorsque les forces de l’ordre bouclent l’ex­pul­sion des familles moldaves qui logeaient ici, face à la mairie du 1er arron­dis­se­ment, depuis près d’un mois. Une inter­ven­tion sans vague, ordon­née par la préfec­ture et réali­sée sur les regards inter­loqués des rive­rains qui mènent leur bambins à l’école ou qui prennent leur premier café en terrasse.

La place est désor­mais nettoyée comme pour effa­cer les traces de ces semaines de doute et d’at­tente où se sont mêlés des senti­ments ambi­va­lents : la compas­sion des habi­tants et commerçants soli­daires, la gêne de ceux qui contour­naient la place, la colère et l’in­com­pré­hen­sion face au manque de réac­ti­vité des auto­ri­tés.

Direc­tion les berges de Saône. Épau­lées par quelques mili­tants, les familles, une ving­taine de personnes, rassemblent valises et mate­las pour un nouveau départ. Vers où ? «  Deman­dez aux asso­cia­tions » nous souffle un poli­cier visi­ble­ment gêné par la ques­tion. Mais sur place, peu de personnes ont une réponse. 

« Aucune solu­tion concrète ne leur est appor­tée », peste une sympa­thi­sante du collec­tif qui suit les familles. « On les sort d’ici pour les pous­ser ailleurs car la vue d’un camp n’est pas très touris­tique  ».

Une jeune moldave tient contre elle un docu­ment de l’OFII, l’Of­fice français de l’im­mi­gra­tion et de l’in­té­gra­tion. Elle et sa mère auront demain une solu­tion d’hé­ber­ge­ment. Et pour les autres ? Certains prennent la direc­tion des berges de Saône pour se poser face au fleuve. En atten­dant, peut-être, de trou­ver mieux. 

Romain Desgrand

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *