Mon quartier au quotidien


Parler de sexe sans tabou dans les Pentes

Fella­tion, sodo­mie, orgasme, liber­ti­na­ge… Si vous rougis­sez à la lecture de ces quelques mots, c’est peut-être que la diver­sité des pratiques sexuelles reste pour vous un sujet sensible. “La sexua­lité a une grande place dans les médias mais, en réalité, les gens ont encore beau­coup de mal à en parler entre eux ou alors cela se fait sur le ton de la grivoi­se­rie et de la plai­san­te­rie”, estime Angé­lique Coulon, méde­cin hospi­ta­lier, en forma­tion de sexo­logue. Pour dénouer les langues, elle a créé l’an­née dernière l’as­so­cia­tion Café sexo des gones qui propose chaque deuxième mercredi du mois un espace d’échange au bar le BOMP ! 1 place Croix-Paquet. Après plusieurs théma­tiques abor­dées (fantasmes, jouis­san­ces…), la dixième édition qui aura lieu le 12 septembre sera axée sur la séduc­tion «  où, quand, comment, pour qui, dans quel but … ».

Culti­ver la tolé­rance. Ici, pas besoin d’être Chris­tian Grey (révi­sez vos clas­siques), ce temps d’échange modéré par un psycho­logue ou un psychiatre est ouvert à tous, même aux plus timo­rés qui peuvent simple­ment tendre l’oreille. « C’est un lieu de parole très éclec­tique avec des parti­ci­pa­tions de toutes géné­ra­tions et de toutes orien­ta­tions, ajoute Angé­lique Coulon. L’objec­tif est de confron­ter les expé­riences et de culti­ver la tolé­rance . » L’as­so­cia­tion a récem­ment testé un autre format d’in­ter­ven­tion en orga­ni­sant une confé­rence-débat sur le IST (infec­tions sexuel­le­ment trans­mis­sibles). Une initia­tive qui pour­rait se déve­lop­per à l’ave­nir.

« Aujourd’­hui, on évoque beau­coup l’im­por­tance de l’édu­ca­tion à la sexua­lité après des enfants mais il faudrait déjà être capable de le faire entre adultes, conclut le méde­cin. Et si on parlait de sexe comme on parle de bon vin ou d’une bonne table ? »

Romain Desgrand

mercredi 12 septembre à partir de 20 heures au bar le BOMP ! 1 place Croix Paquet. Entrée libre.

cafe­sexo­des­gones.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *