Mon quartier au quotidien


Le Maillon veut briser la soli­tude

À la Croix-Rousse, Le Maillon propose aux séniors seuls de se retrou­ver une fois par semaine. Les perma­nences sont assu­rées tout l’été.

 

Un mardi après-midi, au 11–15 rue du Mail.  Un écri­teau discret invite a pous­ser la porte. Ici, derrière les vitres en verre dépoli, Le Maillon propose une fois par semaine à toutes les personnes seules et isolées de se retrou­ver. Aujourd’­hui, elles sont une petite dizaine à avoir affronté la chaleur cani­cu­laire pour « voir du monde, discu­ter, jouer », nous explique une habi­tuée en servant de la glace au citron à chacun. « Une personne fait même le trajet depuis Vaise… en stop! », affirme Josette qui a long­temps tenu une confi­se­rie sur le Plateau. Maria arrive « en retard » et pose un sachet rempli de boutures sur la table. « Servez-vous ! », lance-t-elle.

Voilà 10 ans que la Société Saint-Vincent de Paul a ouvert cette paren­thèse d’échanges et de rencontres desti­née aux seniors. Pas d’adhé­sion, c’est gratuit. Il suffit de donner son nom et un numéro de télé­phone. « C’est le prin­cipe : si on ne vous voit pendant un certain temps, on vous appel pour prendre des nouvelles », explique Chan­tal Métais, béné­vole à l’ori­gine de l’ini­tia­tive. Chaque année, entre 200 et 300 personnes  viennent ainsi rompre avec la soli­tude. En paral­lèle, la Société Saint-Vincent de Paul effec­tue des visites au domi­cile de ceux qui ne peuvent plus se dépla­cer.

Entre-aide. La lutte contre l’iso­le­ment des séniors est un enjeu de taille dans le 4e. Selon l’INSEE, le taux de personnes âgées de plus de 60 ans est de 22, 1% à la Croix-Rousse contre 18,7% pour l’en­semble de Lyon. La mairie du 4e qui mène elle-même diffé­rentes opéra­tions pour créer du lien social va orga­ni­ser en octobre son premier forum dédié aux acti­vi­tés séniors. En atten­dant, rue du Mail, Le Maillon assure ces perma­nences tout l’été. « Au fil des années, les parti­ci­pants ont noué des liens, s’en­traide, se rendent visite mutuel­le­ment, ajoute Chan­tal. Pour moi, c’est une belle réus­site« .

Romain Desgrand

Chaque mardi de 15 à 17h

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *