Mon quartier au quotidien


On a testé pour vous : le Clos Jouve de 2020

25 juillet 2018

Un casque sur la tête, une manette dans chaque main. Nous sommes la semaine dernière en mairie du 4e. La Métro­pole, la Ville de Lyon et l’ar­ron­dis­se­ment viennent de créer la surprise en propo­sant une concer­ta­tion nouvelle géné­ra­tion : la réalité virtuelle. Grâce à une tech­no­lo­gie déve­lop­pée en colla­bo­ra­tion avec la start-up Nucleus VR,  il est possible de s’im­mer­ger dans le projet de réamé­na­ge­ment du Clos Jouve.

Une employée de la mairie reste à nos côtés pendant notre voyage vers le futur.  Une fois les petits vertiges dissi­pés, on s’y croi­rait presque. La place végé­ta­li­sée est agré­men­tée de zones de détente : pelouses, tables, chaises et (trop bien) des tran­sats. Grace aux manettes, on se dépla­cer et on inter­agit avec l’en­vi­ron­ne­ment en signa­lant les usages qu’il nous inspire comme jouer au ballon, par exemple.

Assis (pour de vrai), on peut même expé­ri­men­ter l’es­pace du point de vue d’une personne handi­ca­pée. “On a ainsi réalisé que les tables ne sont pas du tout adap­tées pour les fauteuils roulants”, précise notre guide. La rue Anselme deve­nue zone de rencontre sans station­ne­ment offre une tran­si­tion apai­sée vers l’Espe.

Déjà, il est temps de reve­nir au présent. On laisse notre place aux jardi­niers venus visi­ter les lieux qu’ils devront entre­te­nir d’ici deux ans. Avant de partir, un ques­tion­naire permet de s’ex­pri­mer sur certains critères comme le choix du mobi­lier urbain.  L’ex­pé­rience pour­rait à nouveau être recon­duite à l’au­tomne. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *