Mon quartier au quotidien


Chris­tian Faus­su­rier, le direc­teur d’école éco-citoyen

À la tête de l’école Provi­dence Trini­taires, Chris­tian Faus­su­rier tente d’in­suf­fler une conscience écolo­gique à ses élèves. Dans l’éta­blis­se­ment, une brigade verte gère les déchets et les pesti­cides sont pros­crits. Récem­ment, des ruches ont même été instal­lées. 

On est arrivé en retard au rendez-vous. Notre homme de la semaine n’était plus dans son bureau. Il a donc fallu se lancer à sa quête dans la propriété du 13 rue Bony, un espace de verdure privi­lé­gié de 4 hectares où les arbres portent leur nom sur une écri­teau. Dans la prai­rie, les Trini­taires accueillent aujourd’­hui les “Héro­lym­piade”, rencontre spor­tive de plusieurs établis­se­ments. C’est au milieu de ce joyeux brou­haha que se trouve Chris­tian Faus­su­rier.  Monsieur le direc­teur connait le prénom de tous les élèves de son école. Il y en a 230.

Le retour des papillons «  L’école, ce n’est pas juste apprendre des règles de gram­maires ou de mathé­ma­tiques. C’est aussi une école de la vie », explique-t-il. Dans l’éta­blis­se­ment, l’en­semble du person­nel est formé à la commu­ni­ca­tion non-violente. Au-delà d’un mode de rela­tion posi­tive, c’est surtout une fibre éco-citoyenne qu’il s’éver­tue à culti­ver.

Pota­ger, compos­teur, récu­pé­ra­tion d’eau de pluie, zéro gaspillage à la canti­ne… Les Trini­taires sont deve­nus un labo­ra­toire d’édu­ca­tion au déve­lop­pe­ment durable. Exit les pesti­cides dans l’en­tre­tien des espaces verts. “Les papillons ont même fait leur appa­ri­tions, signe que le milieu est propre”. Chaque semaine, une classe joue le rôle de la brigade verte en étant respon­sable de la propreté. Et pour décou­vrir le rôle des abeilles, animal symbole de la biodi­vers­tié et de la lutte écolo­gique, un rucher a même été installé l’an­née dernière. Équi­pés de vareuses, des combi­nai­sons de protec­tions, les écoliers peuvent s’aven­tu­rer aux plus près de l’in­secte polli­ni­sa­teur et même extraire la produc­tion, accom­pa­gnés d’un apicul­teur. Cette année, 40kg sont espé­rés sur seule­ment une ruche.

Bien entendu, Chris­tian Faus­su­rier ne compte pas en rester là. Prochaine étape : mettre en place un système de recy­clage du papier et pourquoi pas instal­ler un poulailler. ” Je garde toujours en tête que les enfants sont des adultes en deve­nir. En mettant en place des actions éduca­tive dès leur plus jeune âge, ils seront, je l’es­père, des trans­met­teurs à leur tour. Il faut rendre à la nature ce qu’elle nous donne.”

Romain Desgrand

 

Bio Express

55 ans. Croix-rous­sien d’ori­gine, Chris­tian Faus­su­rier est fils d’ar­ti­san carros­sier et petit-fils d’élu du 4e arron­dis­se­ment. Il dirige l’éta­blis­se­ment depuis 2009.

Son spot favori

Traver­ser le boule­vard de la Croix-Rousse en prenant son temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *