Mon quartier au quotidien


Bistrot Orcia, le spot chic et fun du Plateau

4 mai 2018

En repre­nant l’Œno­thèque de Lyon au 15 bis Rue d’Aus­ter­litz, la Maison Orcia, spécia­liste de la négo­cia­tion en vin, vient d’ou­vrir son premier bistrot. Le couple Florian Recole et Fiona Tortosa est aux commandes tandis que Gabriel Masson mijote en cuisine ses créa­tions fait maison. Trois auto­di­dactes en quête d’au­then­ti­cité.

Simple hasard ou signe du destin ? C’est dans un restau­rant que Fiona et Florian se sont rencon­trés. Leur regard s’est croisé il y a quelques années alors qu’ils travaillaient à Mâcon dans une chaîne de restau­ra­tion. Le coup de foudre n’a pas été immé­diat et rien ne lais­ser penser que ces deux-là ouvri­raient un jour leur propre bistrot. D’au­tant plus que leur entrée dans le monde de la restau­ra­tion n’était pas une évidence. Fiona avait fait des études de langue. Florian travaillait dans le domaine de l’in­dus­trie. Et pour­tant…  C’est bien eux qui on été choisi par la Maison Orcia pour gérer leur premier bistrot. 

A l’in­té­rieur, le mur bleu nuit, les struc­tures en acier et le plafond à la française convient à s’at­ta­bler dans un univers classe “mais pas guin­dée”, sourit Fiona.  “On souhaite qu’il y ait une certain stan­ding, ajoute Florian. Mais nos trois person­na­li­tés nous poussent indé­nia­ble­ment à créer une ambiance fun et convi­viale”. Avec Gabriel qui a fait des études d’art ciné­ma­to­gra­phique, tous les trois ont appris “sur le tas” au fil des expé­riences. Résul­tat ? On sent une quête de fraî­cheur et de simpli­cité.

Touche de créa­ti­vité. “Tout est fait maison. Nous travaillons les produits bruts sur place de la cuisine à l’as­siette”, souligne Florian. Même les sodas sont arti­sa­naux. “Les grandes marques ? Nous n’en voulons pas”. Le soir, le bistrot propose dès 18h30 des terrines vendues au centi­mètre (jambon persillé, foie gras…), des bocaux (mousse de panais, ceviche de lieu…) et des tapas (fricas­sée de grenouilles, émincé de bavette Black Angus…). Une cuisine “bistro­no­mique” tein­tée de la touche de créa­ti­vité de Gabriel, qui imagine, par exemple, des desserts à base de crème d’avo­cat.

Les jours de répit, Fiona et Florian arpentent leur nouveau “village” dont ils sont tombés sous le charme. Le couple qui a eu un enfant à l’au­tomne a fait son nid à l’étage du restau­rant. Par chance, l’an­cienne loca­taire est partie juste avant leur arri­vée. Si le hasard existe, il fait bien les choses. 

Romain Desgrand

 

Bio Express

Le bistrot Orcia est ouvert depuis fin mars du mercredi au dimanche midi

Spots préfé­rés

Le marché le dimanche matin, les pubs du Plateau pour se retrou­ver autour d’une bière et la Valise d’Elise, une boutique située au 7 Rue d’Aus­ter­litz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *