Mon quartier au quotidien


Des défen­seurs des animaux contre le projet du Clos Carret

L’ini­tia­tive vise à rassem­bler autour des valeurs « de partage et de convi­via­lité ». C’est mal parti. La semaine dernière le ton est monté autour du projet de jardin partagé du Clos Carret. L’as­so­cia­tion Défense Faune, Flore Espèces Proté­gées et chats, créée tout récem­ment par des rive­rains, s’y oppose ferme­ment. La raison ? Une cabane à chats et deux arbres sont présents sur la parcelle où le jardin doit s’ins­tal­ler. Une zone inves­tie depuis des années « sans droit ni titre » a lâché David Kimel­feld, maire du 4e, lors d’une réunion publique houleuse, samedi dernier.

L’as­so­cia­tion dénonce dans une péti­tion le déman­tè­le­ment d’un premier abri qui aurait blessé un chat et tué des héris­sons. Dounia Besson, adjointe à la Ville de Lyon, a tenté d’apai­ser les tensions en propo­sant une co-constuc­tion du projet. Une réunion de concer­ta­tion doit être annon­cée prochai­ne­ment d’au­tant plus que plusieurs habi­tants regrettent un manque d’échange global.

D’une manière ou d’une autre, le projet porté par l’as­so­cia­tion Les jardins éphé­mères verra le jour. Reste à savoir comment jardi­niers et défen­seurs des animaux pour­ront co-habi­ter sans prise de bec.

Romain Desgrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *