Mon quartier au quotidien


Toujours pas de socle pour le Gros Caillou

Ah le Gros Caillou ! Symbole croix-rous­sien, point de rencontre, mur d’es­ca­lade pour les Petits (et les Grands)… Il n’est pas si gros que ça, mais on l’aime. Pour­tant, les années passent et son projet de valo­ri­sa­tion reste bloqué. “Nous mili­tons depuis 2011 pour que cette emblème soit placée sur un piedes­tal et mis en lumière”,  fulmine Gérard Truchet, président de la Répu­blique des Canuts. Le dossier a été remis au goût du jour en mairie du 4eme par Marie Guyon, élue d’op­po­si­tion, qui l’a évoqué lors du dernier conseil d’ar­ron­dis­se­ment. Une première.

Si tout le monde semble s’ac­cor­der sur la mise en lumière et l’ins­tal­la­tion d’une plaque expli­ca­tive, soule­ver le Gros Caillou pour le poser sur un piédes­tal est une autre affaire. L’opé­ra­tion engendre plusieurs ques­tions tech­niques, a précisé le maire. Le bloc erra­tique est, en effet, posé au dessus du parking, côté 1er arron­dis­se­ment, depuis son précé­dent dépla­ce­ment. La mairie du 1er a donné son feu vert, quitte à le faire bascu­ler dans le 4eme. La ques­tion est plutôt qui doit payer ? L’ar­ron­dis­se­ment concerné selon la mairie centrale (mais lequel ?). L’Hô­tel de Ville selon les arron­dis­se­ments. Pas sûr que la Répu­blique des Canuts reste de marbre.

Romain Desgrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *