Mon quartier au quotidien


Un conseil terri­to­rial pour inter­pel­ler les élus

Depuis quelques mois, la mairie du 1er teste une instance bapti­sée «  Conseil terri­to­rial ». Encore une nouvelle struc­ture dans le paysage poli­tique local, me direz-vous ? Oui, mais celle-ci a une parti­cu­la­rité : elle permet aux habi­tants de poser des ques­tions direc­te­ment aux élus de façon publique et offi­cielle lors des conseils d’ar­ron­dis­se­ment. Chaque asso­cia­tion, conseil de quar­tier et collec­tif du 1er peut parti­ci­per à l’ini­tia­tive.

Pour animer les débats au sein de ce conseil, l’agence ELC2 (Édition logis­tique concer­ta­tion et commu­ni­ca­tion) joue le rôle de tiers. Diffé­rentes ques­tions ont déjà été posées (nouvelles formes d’ha­bi­tants, santé publique…) entraî­nant des réponses des élus de l’ar­ron­dis­se­ment ou de la mairie centrale. «  L’idée est de soule­ver des sujets de fond et de favo­ri­ser le débat », souligne Laurence Boffet, conseillère délé­guée à la démo­cra­tie parti­ci­pa­tive.

Cette expé­ri­men­ta­tion, qui s’étale sur un an, fera l’objet d’une évalua­tion à l’au­tomne pour déci­der ou non de sa pour­suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *