Mon quartier au quotidien


L’Ho36 Opéra tend les bras aux Croix-Rous­sien

L’ou­ver­ture de Ho36 hostel au cœur du 7e avait fait grand bruit. Mais déjà en 2016, son diri­geant Franck Dela­fon avait comme ambi­tion d’ou­vrir plusieurs établis­se­ments et avait le nez plongé dans un autre chan­tier : « Notre volonté était aussi d’être présent sur la Presqu’île, plus parti­cu­liè­re­ment dans les Pentes, quar­tier jeune, dyna­mique et plein d’am­biance », explique-t-il. Franck Dela­fon « tombe amou­reux » d’un espace situé au 9 rue Saint-Cathe­rine. « Ancien­ne­ment déjà, il y avait un hôtel. Et quand on a décou­vert le patio, on a eu un vrai coup de cœur. »

Réno­va­tion en cours Déjà ouvert, l’Ho36 Opéra n’a pas béné­fi­cié du même battage média­tique que son grand frère de La Guillo­tière. « Nous accueillons déjà des clients mais nous le réno­vons progres­si­ve­ment… c’est pour cela que nous n’avons pas encore commu­niqué dessus. Nous devrions être tota­le­ment prêts pour le prin­temps », explique Franck Dela­fon.

Des lieux de vie communs Mais le leit­mo­tiv du lieu reste inchangé : « Nous souhai­tons que les voya­geurs et les gens du quar­tier puissent se retrou­ver et échan­ger.  » Ainsi, plus que des hôtels, les Ho36 sont pensés comme de véri­tables lieux de vie, de passage, de rencontre. « Les habi­tants du quar­tier au même titre que les clients de l’hô­tel pour­ront venir boire un verre dans le patio, se détendre ou travailler dans l’es­pace café et profi­ter d’évé­ne­ments qui ponc­tue­ront les semaines. Je prévois actuel­le­ment des anima­tions autour du théâtre, du jardi­nage, de la poésie pour l’ar­ri­vée des beaux jours », détaille le diri­geant. Et de résu­mer : « Notre envie est vrai­ment de mélan­ger plein de clien­tèles diffé­rentes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *