Mon quartier au quotidien


Un Petit Noir, la librai­rie « sang pour sang » roman noir

Si vous connais­siez l’éten­due des crimes et délits que ce person­nage a à son actif, vous rase­riez les murs et passe­riez rapi­de­ment votre chemin… Car Jean-Pierre Barrel est l’en­nemi public numéro 1 de la romance à l’eau de rose, et une figure notoire dans les annales du roman noir. Les présen­ta­tions sont faites.

À la tête de la librai­rie Un Petit Noir depuis 2013, son repaire librai­rie-café-polar est le seul établis­se­ment « sang pour sang » roman noir du sud-est de la France.
« En deman­dant un petit noir, je ne sais jamais si mes clients veulent un polar ou un café », s’amuse-t-il. Comme dans une intrigue, confu­sion et ambi­guïté sont entre­te­nues dans les moindres détails. Un fauteuil club au cuir usé réservé au strict usage du boss, paraît-il. Un zinc et des petits noirs à boire, mais surtout à lire. Sur les étagères, ce sont plus de 3 000 réfé­rences que vous retrou­ve­rez. Des ouvrages non pas clas­sés en fonc­tion de l’au­teur, mais par conti­nent, pays et surtout par ville, le lieu prin­ci­pal de l’in­trigue.

La ville comme person­nage « Dans les romans noirs, l’at­mo­sphère d’une ville trans­pire comme nulle part ailleurs dans la litté­ra­ture. Elle est une des prota­go­nistes de l’af­faire. Coupable et victime, elle est le miroir de ce que l’homme en fait et commet en son nom », juge-t-il. La diffé­rence entre un polar et roman noir ? « Si le polar se construit autour d’une intrigue, d’une enquête poli­cière, le roman noir a ambi­tion de rendre compte de la réalité socié­tale. La complexité de l’in­trigue y est secon­daire », précise-t-il. Lecteur toujours en quête de fris­sons et libraire conscien­cieux aux conseils éclai­rés, il dévore aux alen­tours de 250 titres par an. « Deux ou trois heures le soir, autour de minuit… ». L’heure s’y prête.

BIO EXPRESS
51 ans.
D’abord postier, en paral­lèle de ses études, il travaille 17 ans durant en tant qu’ur­ba­niste. En 2013, il tourne la page et ouvre sa librai­rie-café-polar.

Un Petit Noir.
57 montée de la Grande-Côte, Lyon 1er.
09 73 65 41 38.
face­book.com/Un.petit.noir/

SON SPOT PRÉFÉRÉ
Le Bistro fait sa Broc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *