Mon quartier au quotidien


Le dessein de l’ar­tiste

La plus grande illus­tra­tion du monde entre­prise par Krys Gilbert, réali­sée au seul porte-mine HB 0,7 mm, n’a pas seule­ment voca­tion à entrer dans l’his­toire d’un record. C’est un voyage onirique, en cinq chapitres de 10 mètres, qui nous emmène dans les règnes succes­sifs de l’Hu­ma­nité depuis l’aube des temps, entre volumes et univers ombrés. Une œuvre qui évoque égale­ment la place incon­for­table réser­vée à l’ar­tiste. « À travers ce travail, je veux sortir l’art de ses petits formats conven­tion­nels dans lesquels le créa­teur s’en­ferme et meurt à petit feu, clame-t-elle. Préca­rité finan­cière, recon­nais­sance sociale inexis­tante, l’ar­tiste n’a pas les moyens de s’ex­pri­mer ».

Pour l’achat de son maté­riel et la loca­tion de l’ate­lier, elle a imaginé une forme de mécé­nat popu­laire qui fonc­tionne et permet la pour­suite de l’aven­ture. Rêvant que son projet dessine les premiers 50 mètres de la nouvelle marche de l’art.

Vernis­sage le 14 décembre.

Gale­rie Aux Sarra­zi­neurs, 46 rue de Cuire, de 18 h à 22  h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *